Aller au contenu principal

Social
Un rapport sur les agriculteurs en détresse attendu

Le groupe de travail sur les agriculteurs en situation de détresse du Sénat rendra compte de son rapport le 17 mars prochain. Lequel est attendu du ministre de l’Agriculture pour formuler des propositions.

Abandon tracteur
© Pixabay

Un an après le début de ses travaux, le groupe de travail sur les agriculteurs en situation de détresse du Sénat va présenter à la presse son rapport le mercredi 17 mars. Ce travail avait été décidé à la suite d’un premier débat parlementaire sur le thème du suicide des agriculteurs et dirigé par les sénateurs de l’Hérault Henri Cabanel et de la Marne, Françoise Férat.

Ce rapport, explique la Commission des affaires économiques du Sénat à qui il sera également présenté dans la journée du 17 mars, a « pour volonté de briser un tabou qui frappe nos campagnes ». D’après les sénateurs auteurs du rapport, « si sa place dans le débat public de ce sujet s’est récemment accrue, notamment à la faveur d’initiatives cinématographiques et médiatiques, elle reste bien trop faible au regard de son importance et de l’urgence à agir ». 

Après avoir procédé à « plusieurs dizaines d'auditions », recueilli des témoignages directs de proches de victimes, des déplacements des rapporteurs sur le terrain, et de la forte participation d'anonymes à la plateforme de consultation en ligne ouverte à cette occasion, les sénateurs du groupe de travail sur les agriculteurs en situation de détresse ont décrit « le phénomène de surmortalité par suicide en agriculture et, plus largement, celui de la forte exposition des agriculteurs à des situations de détresse ».

Puis ils ont formulé plusieurs recommandations « destinées à mieux prévenir la détresse de certains agriculteurs, à mieux identifier les personnes à risque et à mieux les accompagner dans la résolution de leurs difficultés ».

L'accompagnement des familles agricoles endeuillées doit aussi faire l'objet de pistes. Le rapport sera ensuite remis au ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, qui a déclaré l'attendre pour formuler son plan d'action sur la question. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde