Aller au contenu principal

Un tracteur d'occasion pour réduire ses coûts de mécanisation ?

La stratégie d’équipement en matériels d’occasion reste perçue par certains agriculteurs comme risquée. Elle a toutefois un avantage primordial : la diminution des coûts de mécanisation.

Les coûts de mécanisation représentent en moyenne 450 €/ha.
Les coûts de mécanisation représentent en moyenne 450 €/ha.
© J.-C. Gutner



Il n’existe aucune solution miracle adaptable à toutes les exploitations permettant de réduire les coûts de mécanisation. Malgré tout, l’achat de matériel d’occasion peut, pour certaines exploitations, s’avérer une solution payante pour limiter les frais.
En effet, un matériel neuf décote très rapidement, de l’ordre de 15 à 20 % la première année. Le matériel acheté d’occasion aura ainsi l’avantage d’être moins cher, mais aussi de décoter moins rapidement suivant son âge. Les coûts de mécanisation représentant en moyenne 450 €/ha, cette solution est tout à fait intéressante.
Reste que le parc matériel d’occasion, bien qu’important, n’offre pas forcément le choix (options, ancienneté, etc.) à l’agriculteur. Cette recherche, si elle ne s’avère pas fructueuse, peut alors amener à l’achat de matériel neuf, qui permet alors un choix de A à Z du matériel. Il est évident que ce type d’achat sera privilégié et n’aura pas d’autre alternative dans le cadre d’achat de matériel spécifique, par exemple. Les achats étant réalisés sur commande, ils nécessiteront malgré tout des délais parfois importants que l’on ne retrouvera pas sur des matériels d’occasion.
L’incertitude d’un certain nombre d’agriculteurs concerne notamment la fiabilité du matériel d’occasion, dont on ne sait généralement pas s’il a été utilisé dans les bonnes conditions auparavant. Aujourd’hui, les concessionnaires s’adaptent à cette contrainte et proposent de plus en plus des garanties sur le matériel récent. Le danger d’avoir à payer de grosses réparations, peu de temps après l’achat, est ainsi écarté.

Entretien croissant
L’avantage des tracteurs neufs, sur ce point, est donc restreint. Cependant, la garantie durera le plus souvent moins longtemps. Le risque de panne, même s’il n’est pas lié uniquement à ce critère, pourra aussi augmenter avec l’âge du matériel. De même, l’entretien sera en général croissant avec l’âge, ce qu’il faut prendre en compte dans sa stratégie d’équipement et avoir à l’esprit dans ses calculs de coûts de mécanisation.
On peut donc dire que l’achat de matériel d’occasion peut constituer une des solutions à l’augmentation des coûts de mécanisation, mais n’est pas adaptable à toutes les exploitations. Pour tout matériel, il est primordial de réfléchir à son utilisation. Un matériel, qu’il soit d’occasion ou neuf, doit être dimensionné en lien avec la surface à travailler.

L’occas’ à la cote

En France, lors des dix dernières années, il s’est immatriculé en moyenne 2,3 fois plus de tracteurs d’occasion que de modèles neufs. En 2017, le Service de l’observation et des statistiques (SOeS) du ministère de l’Environnement a ainsi recensé 37 947 immatriculations de tracteurs neufs (dont 1 270 en ex-Picardie), contre 84 555 pour les engins d’occasion (dont 3 212 en ex-Picardie).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde