Aller au contenu principal

Un véritable plan européen pour sauvegarder l’agriculture

En marge de la crise profonde que subit le secteur agricole dans son ensemble depuis plusieurs mois, le président de la FNSEA, Xavier Beulin, et le président de Jeunes Agriculteurs, Thomas Diemer, ont rencontré le président de la République le 2 février, en présence du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll.

Xavier Beulin, président de la FNSEA aux côtés de Thomas Diemer, président des Jeunes agriculteurs.
Xavier Beulin, président de la FNSEA aux côtés de Thomas Diemer, président des Jeunes agriculteurs.
© Actuagri

Les manifestations d’agriculteurs en détresse s’étendent sur le territoire. Sur la durée, la consolidation financière apportée au Plan de soutien, et annoncée la semaine dernière, ne semble pas pouvoir répondre à l’ampleur du problème. Pour le président de la FNSEA, Xavier Beulin, la réponse doit être donnée à la fois au niveau européen, avec une réelle initiative commune et, sur un plan national, en résorbant la problématique du prix.
Ainsi, à l’échelle communautaire, Xavier Beulin a réitéré la nécessité d’harmoniser les décisions, rappelant au passage «l’énorme pénalisation» engendrée par l’embargo russe. Aussi la question de l’étiquetage a-t-elle été remise sur la table. «Il est temps que l’on donne l’information au consommateur», a-t-il ajouté.
Sur le domaine social et environnemental, Xavier Beulin a déploré les différentiels de compétitivité, concernant en particulier les travailleurs détachés et les normes environnementales. «Nous assistons à une forme de dumping», a-t-il fait remarquer. Les deux représentants agricoles ont déclaré avoir insisté, auprès du chef de l’Etat, sur le besoin de réformes structurelles.
La France doit, selon eux, aller à la rencontre des autres Etats membres et instaurer une véritable politique ambitieuse en agriculture. Thomas Diemer en a profité pour parler de la situation dramatique à laquelle sont confrontés de jeunes agriculteurs, qui ont investi de lourdes sommes. La dynamique des installations continue en effet de diminuer dans ce contexte hostile.

Revendications nationales
Dans l’Hexagone, l’absence d’un juste prix reste, selon Xavier Beulin, l’élément déterminant, «en particulier sur la production laitière», insiste-t-il. A ce titre, le président du premier syndicat agricole de France a demandé à ce que tous les opérateurs, qu’ils soient de la collecte, de la transformation ou de la distribution, «ne spéculent pas sur une baisse du prix du lait» pendant la phase de négociation, qui prendra fin le 29 février. Une baisse qui selon lui est «inacceptable et injustifiée».
Sur le volet normatif, il a répété le non-sens de l’application du compte pénibilité et de la complémentaire santé qui «tuent toute initiative à l’embauche en agriculture». Il souhaite la mise en place d’une nouvelle méthode d’élaboration des normes. En parallèle, en production fruitière, et de cerises en particulier, l’interdiction d’utiliser la molécule permettant d’éradiquer la drosophila Suzukii risquerait, selon lui, de faire disparaître les cerises françaises.
Concernant les réformes structurelles, le président de la FNSEA a demandé «une baisse de dix points des cotisations sociales» pour tous les agriculteurs, une mesure dont le montant est estimé à près de
600 millions d’euros. «On se rend compte qu’il y a toujours un différentiel avec nos voisins européens de cinq à six points», explique Xavier Beulin.
Les propositions portées par Xavier Beulin et Thomas Diemer ont été, selon eux, entendues par le président François Hollande, qui s’est personnellement engagé à répon­dre d’ici le début du Salon de l’Agriculture. Le président a annoncé qu’il rencontrera la chancelière allemande, Angela Merkel, dimanche prochain, le 7 février. Il évoquera avec elle la question agricole européenne. Par ailleurs, une réunion avec le Premier ministre est d’ores et déjà programmée le 17 février prochain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde