Aller au contenu principal

Elevage
Une antenne relais à l'origine de la mort de vaches ?

En Haute-Loire, depuis l'installation de cette antenne, en juillet 2021 à 200 mètres de son élevage à Mazeyrat-d'Allier, l'éleveur Frédéric Salgues dit avoir perdu une quarantaine de vaches.

antenne relais
Une antenne relais de téléphonie mobile peut-elle être responsable d'une baisse de production d'un troupeau, voire de mortalité ? La justice est saisie d'une affaire en Haute-Loire.
© V.F.

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a ordonné le 23 mai la suspension pour deux mois d'une antenne relais soupçonnée par un éleveur laitier de Haute-Loire de nuire à la santé de son troupeau, rapporte l’AFP. Un arrêt provisoire complété d’un suivi « par l'expert judiciaire, du comportement du cheptel, et des vaches laitières en particulier » , précise le tribunal dans son ordonnance. Le juge donne trois mois à l'État et aux opérateurs (Orange, Free et Bouygues Telecom) pour procéder à l'interruption.

Depuis l'installation de cette antenne, en juillet 2021 à 200 mètres de son élevage à Mazeyrat-d'Allier (Haute-Loire), Frédéric Salgues dit avoir perdu une quarantaine de vaches sur un troupeau qui en compte 200, constatant en parallèle une baisse importante de sa production de lait. Lors de l'audience au tribunal le 20 mai, l'expert judiciaire mandaté par le tribunal du Puy-en-Velay s'était prononcé en faveur d'une interruption temporaire pour lui permettre de poursuivre son expertise. « Ce cheptel fait partie des 10% à 20% meilleurs du département » et « je n'ai pas d'éléments médicaux pour expliquer la chute brutale de la production de lait, de 15% à 20%, dans les jours qui ont suivi la mise en place de l'antenne », avait-il expliqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Tereos paiera ses betteraves 2022-23 «au moins autant que les concurrents»
Ce 9 juin, comme chaque année, la coopérative sucrière Tereos conviait les journalistes à une conférence de presse annuelle,…
Cristal Union avance un prix de betteraves très en hausse
En conférence de presse ce 13 juin, les dirigeants de la coopérative Cristal Union ont annoncé que les betteraves 2022 (en terre…
Compte tenu des annonces de prix pour les deux prochaines campagnes, l’usine  de Vecquemont devrait être approvisionnée en pommes de terre fécule sans trop de difficultés, même si des surfaces restent à trouver chez les producteurs  du grand nord de la France.
La Coopérative féculière de Vecquemont sauve «son» usine
Face à un industriel (Roquette) qui n’entendait pas revaloriser le prix d’achat de pommes de terre destinées à la transformation…
Dany, le bouilleur ambulant, est à cheval sur la paperasse : la législation est stricte.
L’alambic des établissements Charpentier sillonne encore la campagne
Il y a bien longtemps que le bouilleur ne fait plus bouillir la marmite des établissements Charpentier, basés à Beauquesne.…
Une partie de la Somme en vigilance sécheresse
Ce 16 juin, la préfecture de la Somme a annoncé le placement en vigilance sécheresse des bassins-versants de l’Avre et de la…
Groupe Carré
Le Groupe Carré gagne un peu plus la Somme
Le négociant en grains historiquement installé en Nord-Pas de Calais a inauguré le 21 juin une plateforme dédiée à la collecte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde