Aller au contenu principal

Agronomie
Une étude confirme les effets positifs de la diversification culturale

L’étude conduite par des chercheurs du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) et d’Agroparitech est la synthèse de plus de 5 000 expérimentations effectuées à travers de la monde de 1936 à aujourd’hui.

© Pixabay

Dans une synthèse parue le 11 juin dans la revue Global change biology, des chercheurs du Cirad et d’Agroparistech indiquent que la diversification culturale, par l’agroforesterie, les couverts végétaux ou encore les cultures associées, améliorent significativement le contrôle des ravageurs (+63%), la qualité de l’eau (+51%), et plus largement la biodiversité (+24%).

Ces techniques montrent aussi des gains de production significatifs de l’ordre de 14%, et une amélioration de la qualité des sols. « Jusqu’ici, la plupart des études étaient dispersées. Avec ce travail, nous synthétisons les impacts quantifiés de plus de 5000 expérimentations de terrain, effectuées dans le monde entier, de 1936 à aujourd’hui », détaille Damien Beillouin, chercheur au Cirad et premier auteur de la publication.

L’étude souligne les atouts de l’agroforesterie qui présenterait à la fois les gains les plus importants en matière de biodiversité et de production par rapport aux autres techniques. La couverture des sols serait la technique la plus avantageuse d’après la littérature en matière de contrôle des ravageurs et des maladies.

« Il est important de souligner que les émissions de gaz à effet de serre sont les seules variables qui montrent une tendance négative », alertent les auteurs, indiquant que les études manquent sur le sujet, tout comme sur les effets de la diversification sur les résultats économiques des exploitations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour Antoine, Carole et Yann Lardeur, le robot d’alimentation est une réponse au manque  de main-d’œuvre pour leur atelier d’engraissement de quatre-cents taurillons. 
Un premier robot d’alimentation est installé dans la Somme
La famille Lardeur, installée en Gaec à Beauquesne, a fait le choix d’investir dans un robot d’alimentation Lely Vector pour son…
Richard sur terre met les pieds en baie de Somme
Le youtubeur défenseur de la ruralité Richard sur terre débarque ce week-end sur le littoral picard, à Cayeux-sur-Mer, où il sera…
OFB
« L’OFB va monter en puissance », selon son DG
L’agriculture « est un des combats prioritaires » de l’Office français de la biodiversité, a déclaré son directeur général,…
Forte pression mildiou : que faire ?
 Ne pas relâcher, continuer à protéger le feuillage, sont les conseils d'Arvalis Institut du végétal.
La nouvelle répartition des pulpes Tereos fait grincer la campagne
Tereos a décidé une nouvelle méthode de répartition des pulpes et une nouvelle grille de tarifs dès la prochaine campagne…
Pluies incessantes et orages violents frappent la campagne
Des orages localisés ont fortement touché des parcelles de la Somme ces derniers jours, notamment dans le secteur de Conty. Plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde