Aller au contenu principal

Une fresque taguée sur un silo fait le buzz

L’Egypte, berceau de l’agriculture et destination d’export de nos céréales... Une fresque sur ce thème, peinte sur le silo Noriap de la route de Mers-les-Bains, est un beau pied de nez à l’agribashing.

Le mur grisâtre du silo Noriap, sur la très touristique route de Mers-les-Bains, s’est refait une beauté. Trois jours de travail, à coups de «pschitt», et voilà qu’une imposante fresque colorée décore désormais ce centre de réception de céréales de la coopérative agricole. L’Egypte, berceau de l’agriculture, s’y est invitée. Nefertiti, grande épouse d’Akhenaton, y trône royalement au milieu d’épis de blé, féveroles à la main.
Impossible de ne pas remarquer le résultat, en passant par la nationale qui mène à la côte samarienne. L’inspiration est en fait sortie des bombes de peinture de Fanny Boimare, alias K2B, graphiste tréportoise, associée à deux artistes de Beauvais, Satok et Dyan. «Voilà des années que ce mur m’attire, confie K2B. Il méritait d’être mis en valeur. J’y voyais quelque chose de grandiose. Cette année, Noriap a trouvé notre projet intéressant, on a sauté sur l’occasion.»
La jeune femme, passionnée de dessin et de cultures urbaines depuis toujours, laisse s’exprimer l’art du graffiti depuis une vingtaine d’années, mais est professionnelle depuis cinq ans. «Je postais régulièrement mes œuvres sur les réseaux sociaux. J’ai eu des demandes de particuliers grâce à ça, et ça a fini par prendre tellement d’ampleur que j’ai créé ma société», raconte-t-elle.
Pas de rémunération pour le décor du silo, néanmoins. «Avec mon collectif, AMC Graffiti, nous cherchons régulièrement des spots de ce genre pour laisser libre cours à notre créativité, et pour nous donner de la visibilité.» Pari gagné, puisque de nombreuses personnes se sont arrêtées pendant les travaux. Et depuis, la fresque fait écho sur Instagram, Twitter et Facebook.

L’agriculture source d’inspiration
L’agriculture pourrait paraître éloignée de ce type d’art urbain. Et pourtant, il s’agit d’un thème que K2B a l’habitude d’aborder. «J’ai décoré pas mal de transformateurs électriques pour de petites communes, en milieu rural. Les tracteurs et les animaux d’élevage y sont souvent représentés. Mais cette fois, la réflexion était plus poussée.»
Le sujet de l’Egypte a d’ailleurs enchanté la coopérative Noriap. «Ce pays est un marché stratégique pour la filière céréales en France. L’année dernière encore, 500 000 tonnes de blé français ont été exportées au Gasc (autorité générale qui achète les matières premières en Egypte, ndlr), et Noriap participe à remplir les bateaux», assure Nathalie Ternois, responsable communication et innovation pour la coopérative.
La fresque est aussi le moyen de répondre à l’agribashing, dont se sent victime le milieu agricole. «L’agriculture fait partie de l’histoire de l’Homme depuis la nuit des temps. Aujourd’hui, elle continue de nourrir le monde et de faire vivre l’économie de notre pays. Le message que ce silo fait désormais passé est positif.» La fleur de féverole, représentée sur ce mur, est un exemple. «Nous développons beaucoup de filières qualité, dont les féveroles font partie.» Du plaisir pour les yeux des passants, et une communication originale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde