Aller au contenu principal

Une journée pour sensibiliser à l’emploi en élevage

Mardi 25 juin, la chambre d’agriculture organise la première journée de l’emploi en élevage.

Il existe un potentiel d’emploi salarié en élevage.
Il existe un potentiel d’emploi salarié en élevage.
© AAP

L'agriculture a besoin de main d'œuvre. C'est le constat qui ressort d’études prospectives sur les besoins en emploi et en compétences pour les salariés de la production agricole, et plus particulièrement dans le secteur de l’élevage.
Un constat qui mène à une réflexion sur le recrutement et surtout sur la façon d'attirer de nouveaux candidats dans le secteur. C’est pourquoi, la chambre d’agriculture de la Somme organise en partenariat avec l’Asavpa et les agences Pôle emploi de l’ouest du département, une journée de l’emploi en élevage le mardi 25 juin, à destination des demandeurs d’emplois, mais aussi des éleveurs qui cherchent de la main d’œuvre qualifiée.

Revaloriser l'image
Les demandeurs d’emploi qui n’ont pas de formation où d’origines agricoles ont en effet aujourd’hui une méconnaissance du métier d’éleveur. Ou s'ils en ont une, elle reste malheureusement très loin de la réalité. Le progrès en agriculture a permis de grandes évolutions en manière de pénibilité au travail. Cependant le revers du modernisme, c’est qu’il demande d’avoir du personnel qualifié pour «piloter» des engins et des équipements de plus en plus sophistiqués. L’arrivée du robot de traite dans les élevages laitiers en est l’illustration et elle requiert un niveau de compétente élevé et bien loin de l’image du trayeur du début du siècle dernier.
Il est donc important de revaloriser cette image et de diffuser le message auprès des personnes qui sont en contact avec ce public non initié. Différentes actions ou campagnes de communication existent ou vont voir le jour prochainement en direction des jeunes et des enseignants.
Mais les jeunes ne sont pas la seule main-d'œuvre possible, les demandeurs d'emploi peuvent aussi se réorienter et c’est l’objectif de la journée du 25 juin. A l’heure où la question de l’emploi est une priorité nationale, il est important d’informer sur les nombreux emplois que peuvent offrir les différentes filières agricoles et particulièrement l’élevage.

Le recours au salariat
Le deuxième objectif de cette journée est de faire prendre conscience aux chefs d’exploitation, que le recours au salariat peut permettre de résoudre une problématique de charges de travail ou d’organisation, sans pour autant générer un impact négatif sur les résultats économiques, mais bien au contraire d’apporter une valeur ajoutée à l’exploitation. Le manque de candidats formés et motivés ne fait qu’accentuer ce ressenti des exploitants.
Outre la présentation des métiers agricoles, les opportunités d’emploi de ces derniers et les formations proposées pour y accéder, cette journée sera l’occasion pour les demandeurs d’emploi d’aller à la rencontre de deux d’éleveurs ayant recours au salariat et peut être faire naître des vocations. Le témoignage des éleveurs et de leurs salariés confrontera les participants à la réalité du terrain.

Le programme de la journée du 25 juin

Le matin :
- l’agriculture dans le département de la Somme;
- rappel des différents métiers de l’agriculture;
- visite d’une exploitation (polyculture-élevage laitier, élevage de brebis viande, trois salariés à temps plein et prévision d’une embauche supplémentaire) : témoignages de l’éleveur et de ses salariés.

L’après-midi :
- visite d’une exploitation de polyculture élevage laitier (trois associés et un salarié polyvalent) et témoignages;
- présentation des formations, des moyens et des contacts par l’Asavpa, le service emploi de la chambre d’agriculture, la MSA, la Fdsea, Pôle emploi, le service de remplacement.
La pause du midi, par son aspect convivial permettra une mise en relation entre les demandeurs d’emploi, les employeurs potentiels et enfin les personnes ressources sur le département.
Journée gratuite.

Inscription obligatoire auprès de Catherine Brandicourt au 03 22 33 64 53 ou par mail : c.brandicourt@somme.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde