Aller au contenu principal

Une journée réservée aux scolaires durant le festival

En préambule au Festival de l’Agriculture, qui se tient ce week-end, une journée a été organisée ce vendredi spécialement pour les scolaires sur un dispositif particulier et sécurisé.

Les enfants pourront s’essayer à la traite des vaches, mais c’est sur une fausse vache...
Les enfants pourront s’essayer à la traite des vaches, mais c’est sur une fausse vache...
© Photo archives F. G.


Le grand public est friand des manifestations agricoles, notamment quand celles-ci sont organisées en cœur de ville et que l’accès en est libre. C’est le cas ici, à Abbeville, et les éditions précédentes ont permis de rassembler 15 à 20 000 visiteurs sur la journée et demie d’ouverture. On est déjà certain que l’édition 2017 comptera quatre cents visiteurs de plus, car vingt-et-une classes de sept écoles d’Abbeville ont répondu positivement à l’invitation des organisateurs. Objectif : faire découvrir en une heure, une heure et quart différentes facettes de l’exploitation agricole. Et, puisque le festival met cette année en avant la filière laitière, ce sont des animations autour de cette thématique qui ont été privilégiées.
Première halte, le pose à terre des Jeunes Agriculteurs et sa maquette d’une exploitation agricole avec la possibilité de s’interroger sur les différents matériels. Pas seulement des miniatures. Ils pourront approcher un vrai tracteur, et des jardinières de cultures de plein champ ont été confectionnées par le lycée agricole de la Baie de Somme. Pas de ferme sans animaux ; cochon mouton et veaux seront de la partie.

Pas de lait sans veau
Ces derniers, des génisses de quinze jours à trois semaines, viennent illustrer un point essentiel. Pour produire du lait, une vache doit faire un veau, tous les ans, si possible. Et c’est une thématique importante pour Valentin Crimet, le propriétaire des veaux. Dans un contexte abbevillois quelque peu désinformé, il est important de rappeler certains principes. Pour faire du lait, les éleveurs élèvent et soignent leurs animaux. Un animal stressé ne produira pas de lait. Après avoir donné à boire aux veaux, les élèves pourront s’essayer à la traite d’une vache, mise à disposition par Picardie Lait. Une fausse vache que l’on trait vraiment. Une occasion de rappeler les précautions prises en matière d’hygiène.
Etape finale de la visite : la transformation. Les animatrices de Picardie Lait expliqueront comment à partir du lait il est possible d’obtenir les produits laitiers. Ecrémage, barattage, caillage, fermentation, etc., la transformation des produits laitiers n’aura plus de secret. Et, pour clôturer la visite, c’est la coopérative laitière Lact’Union qui présentera la conservation du lait à la ferme et la collecte du lait. Sur place, un tank à lait et un camion de collecte, toujours pour montrer aux enfants le plus d’éléments réels.
Qui dit visite guidée dit guide. Ce sont les agricultrices qui vont officier comme telles. Bien sûr, un tel programme avalé en une heure ne permet que d’effleurer les choses. Mais les enseignants et encadrants des groupes ne repartiront pas les mains vides. Un sachet renfermant différentes documentions pour les enfants et notes pédagogiques permettront aux éducateurs de prolonger la visite sur des bases solides. Une belle débauche de moyens. Mais, avec au bout, la satisfaction. C’est l’espoir des organisateurs, que les enfants reviennent une deuxième fois au festival, avec leurs parents cette fois.

Plus de renseignements sur www.festivalagriculturepicardiemaritime.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
«Des gelées historiques» dans les vergers de la Somme
Le gel, qui a frappé de plein fouet bon nombre de cultures en France en ce début de semaine, n’a pas épargné les vergers de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde