Aller au contenu principal

Découverte
Une nouvelle saison s'ouvre au Zoo d'Amiens

Après une saison 2023 record, le Zoo d’Amiens a ouvert de nouveau ses portes au public depuis le 1er février. Une saison 2024 placée sous le signe du bien-être animal, de la conservation de la biodiversité et de grands rendez-vous populaires tout au long de l’année.

Avec près de 248 000 visiteurs en 2023, le parc zoologique d’Amiens Métropole est un établissement culturel et scientifique majeur de la région des Hauts-de-France. Sur 7 hectares de verdure et de cours d’eau, il héberge plus de 650 animaux, ambassadeurs d’espèces parmi les plus menacées de la planète, comme le tigre de Sumatra, l’étourneau de Bali, ou l’alligator de Chine. Ses équipes sont profondément engagées en faveur de la conservation d’écosystèmes en danger, aident l’avancée des connaissances scientifiques, ou accompagnent le public dans sa découverte d’espèces parfois surprenantes.

 

Le bien-être animal comme priorité

Pour aller plus loin dans son engagement en faveur du bien-être animal, le parc zoologique d’Amiens dispose d’un comité «bien-être animal». Ses membres ont pour objectif la mise en place et la coordination d’actions en faveur du bien-être des animaux du parc. Ainsi, le travail débuté en 2023 s’est poursuivi durant la période de fermeture. Des mesures comme la relocation d’espèces vers des structures mieux adaptées (grues du Japon, calaos festonnés...), la refonte de certains habitats (gibbons à mains blanches, grenouilles mousses...), ou les arrivées de congénères du sexe opposé (casoars à casque...) ont été concrétisées. D’autres sont programmées cette année comme le départ de Pasai, le jeune tigre de Sumatra. Selon les recommandations du coordinateur du programme de conservation ex situ de son espèce, Pasai sera transféré en cours d’année dans une autre institution zoologique européenne où il rencontrera une jeune femelle de son âge. Il en sera de même pour les deux petites otaries de Californie. Les petites loutres d’Asie, nées en fin d’année dernière, resteront quant à elle avec leurs parents.

 

Étude et protection de la Salamandre tachetée

Fruit de la coopération entre les équipes du Zoo d’Amiens, de Picardie Nature et du Museum national d’histoire naturelle, ce projet a pour objectif la mise en place d’un programme d’études in situ ainsi qu’un élevage conservatoire préventif ex situ de la salamandre tachetée.

Cette démarche commune vise, par son action anticipée, à se préparer au possible effondrement des populations sauvages de salamandres tachetées du nord de la France, victimes d’un champignon pathogène originaire d’Asie :
le Batrachochytrium salamandrivorans, aussi appelé Bsal. Avec des cas détectés au Pays-Bas, en Allemagne et en Belgique, la progression de cet agent pathogène en Europe laisse peu de doute sur son arrivée imminente dans notre pays. Même si tous les amphibiens sont susceptibles d’être contaminés, le risque de disparition est particulièrement important pour la salamandre tachetée dont le taux de mortalité atteint 100 % faute de réponse immunitaire.

Le Zoo d’Amiens s’engage donc à accueillir cette espèce afin de sensibiliser le grand public sur la conservation des amphibiens locaux. L’élevage conservatoire, qui sera situé dans les coulisses du parc, aura pour but la création d’un réservoir génétique de l’espèce. Il permettra ensuite la réintroduction d’individus sur notre territoire en cas de disparition massive liée au Bsal.

 

Programmation 2024, des rendez-vous très attendus

Comme en 2023, de nombreux événements sont programmés tout au long de la saison 2024. Aussi ludiques que pédagogiques, ils incitent les visiteurs du parc à se questionner sur les relations que les humains entretiennent avec la nature, mais aussi avec les autres êtres vivants qui peuplent la planète.

Le traditionnel grand jeu du week-end de Pâques donnera le coup d’envoi de l’agenda 2024. Il sera organisé les 30, 31 mars et 1er avril prochain. Intitulé «Champions de la nature», il plongera petits et grands amateurs de chocolat dans une suite d’épreuves olympiques durant lesquelles ils devront se mesurer aux prouesses du monde animal.

Les soirées d’été, véritable succès l’an passé, débuteront le 5 juillet. Elles auront lieu ensuite les vendredis 19 juillet, 16 et 30 août. Différents groupes locaux se partageront une scène musicale. Cocktails, tapas et transat’ seront de la partie.

Le zoo entrera ensuite dans la période automnale, avec les très populaires Journées européennes du patrimoine, durant lesquelles l’entrée du parc zoologique se fera au tarif unique d’1 € pour tous au profit des associations de conservation soutenues par Amiens Métropole. La saison 2024 se terminera enfin par un escape game d’Halloween. Baptisé «#trafic», il sera organisé les 1, 2 et 3 novembre. Le parc zoologique propose enfin, tout au long de la saison, des prestations individuelles sur réservation (soigneur d’un jour, anniversaire...).

Informations pratiques Horaires d’ouverture :
Le parc est ouvert tous les jours du 1er février au 15 novembre
En février, mars, octobre et jusqu’au 15 novembre : 10h à 17h
En avril, mai, juin et septembre : 10h à 18h
En juillet et août : 10h à 19h

Tarifs 2024 :
Gratuit pour les moins de 3 ans Jeune (de 3 à 15 ans) : 7 €
Adulte (16 ans et plus) : 10,5 €
Famille (1 adulte + 1 jeune) : 13,5 € Enfant supplémentaire : 6 €
Tarif réduit adulte (demandeur d’emploi, bénéficiaire du RSA Socle, personne handicapée, étudiants, lycéens, agents d’Amiens métropole, groupe sur réservation) : 7,3 €
Tarif réduit jeune : 5,3 €
Abonnement adulte : 25 €/tarif réduit : 15 €
Abonnement jeune : 15 €
Journées européennes du patrimoine : 1 € pour tous

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde