Aller au contenu principal

Une pétition demande la dissolution de L214

Des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour dénoncer les agissements de l’association de protection animale et en demander la dissolution.

L214
A force de lancer des pétitions en ligne pour demander l’arrêt d’un certain nombre d’activités, l’association de protection animale L214 fait elle aussi l’objet d’une pétition en ligne demandant sa dissolution.
© L214

C’est en quelque sorte l’arroseur arrosé. A force de lancer des pétitions en ligne pour demander l’arrêt d’un certain nombre d’activités, l’association de protection animale L214 fait elle aussi l’objet d’une pétition en ligne accessible depuis la plateforme Change. Lancé à l’initiative d’agriculteurs réunis sous le pseudonyme Paysan DEFRANCE, le texte dénonce les méthodes et la pression exercées en premier lieu par l’association sur les éleveurs : « Il y en a assez de ces animalistes présentant les éleveurs comme des tortionnaires, le personnel des abattoirs comme des assassins et les consommateurs de viande comme des zoophages », s’indignent-ils.

Au travers de ses vidéos « choc », de ses actions militantes et autres campagnes de communication, l’association L214 explique vouloir « montrer les conditions de vie, de transport et d'abattage des animaux, « soulever des questions éthiques » et « propose des solutions à mettre en œuvre aux niveaux politique et individuel ». Mais au travers de ses soutiens, apparaît une volonté claire et déterminée de mettre fin à toute activité d’élevage, sous toutes ses formes.

Pétition L214
© Change.org

« Marre du dictat de L214 »

Pour les auteurs de la pétition demandant la dissolution de L214, « nombreux sont ceux à en avoir marre du dictat » de l’association. Ils craignent une volonté de remplacer l’activité d’élevage traditionnel et la consommation de viande par de la « viande artificielle ». La pétition dénonce également les méthodes de L214 et une forme d’intimidation : blocage de boites mails et des lignes téléphoniques, « exactions commises contre les exploitations des éleveurs, les magasins des bouchers et des fromagers… »

« L214 avance de façon masquée et pense représenter la majorité des français », relate les pétitionnaires qui souhaitent la « dissolution » de l’association en raison d’un « activisme radical qui n’a pas sa place en démocratie sauf à ce que l’État voit se multiplier des exactions de plus en plus violentes contre les filières animales ». Et le collectif d’agriculteurs réunis sous le nom de Paysan DEFRANCE de craindre « l’émergence d’un éco-terrorisme animaliste à l'américaine comme l'ALF, le Front de libération des animaux ». En ce début d’après-midi, le 15 novembre, la pétition avait atteint un peu plus de 5 300 signatures.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L214
Une pétition demande la dissolution de L214
Des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour dénoncer les agissements de l’association de protection…
«Soulagement» pour les agriculteurs futurs méthaniseurs d’Ailly-sur-Somme
Après une consultation publique houleuse, et plusieurs modifications pour tenter de contenter tout le monde, le projet d’unité de…
Poulehouse se grille avec ses partenaires
Partageant largement sur les réseaux sociaux son différend avec le groupe coopératif Noriap, sa filiale Cocorette et Œufs Nord…
Yann Joly espère que le Tribunal de grande instance de Paris reconnaîtra le «trouble anormal de voisinage» causé par  les éoliennes. Il pourrait ainsi réclamer une indemnisation financière des pertes liées à l’arrêt de son élevage laitier. 
Yann Joly devant le TGI : « Je n’ai plus rien à perdre »
Yann Joly, ancien éleveur laitier du Boisle, a vu son troupeau dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013.…
Le méthaniseur de Fabien et Anne-Sophie Niquet assure une complémentarité à leur activité d’élevage laitier. 
Une diversification méthanisation réussie : ils partagent leur expérience
Ces 26 et 27 octobre, Fabien et Anne-Sophie Niquet ouvrent leurs portes aux professionnels de l’agriculture puis au grand public…
Pour le sénateur Demilly, Mousline est « essentielle pour l'est de la Somme »
Le 28 octobre, le groupe Nestlé, propriétaire de la marque Mousline, a annoncé que les activités de production et de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde