Aller au contenu principal

Une pétition demande la dissolution de L214

Des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour dénoncer les agissements de l’association de protection animale et en demander la dissolution.

L214
A force de lancer des pétitions en ligne pour demander l’arrêt d’un certain nombre d’activités, l’association de protection animale L214 fait elle aussi l’objet d’une pétition en ligne demandant sa dissolution.
© L214

C’est en quelque sorte l’arroseur arrosé. A force de lancer des pétitions en ligne pour demander l’arrêt d’un certain nombre d’activités, l’association de protection animale L214 fait elle aussi l’objet d’une pétition en ligne accessible depuis la plateforme Change. Lancé à l’initiative d’agriculteurs réunis sous le pseudonyme Paysan DEFRANCE, le texte dénonce les méthodes et la pression exercées en premier lieu par l’association sur les éleveurs : « Il y en a assez de ces animalistes présentant les éleveurs comme des tortionnaires, le personnel des abattoirs comme des assassins et les consommateurs de viande comme des zoophages », s’indignent-ils.

Au travers de ses vidéos « choc », de ses actions militantes et autres campagnes de communication, l’association L214 explique vouloir « montrer les conditions de vie, de transport et d'abattage des animaux, « soulever des questions éthiques » et « propose des solutions à mettre en œuvre aux niveaux politique et individuel ». Mais au travers de ses soutiens, apparaît une volonté claire et déterminée de mettre fin à toute activité d’élevage, sous toutes ses formes.

Pétition L214
© Change.org

« Marre du dictat de L214 »

Pour les auteurs de la pétition demandant la dissolution de L214, « nombreux sont ceux à en avoir marre du dictat » de l’association. Ils craignent une volonté de remplacer l’activité d’élevage traditionnel et la consommation de viande par de la « viande artificielle ». La pétition dénonce également les méthodes de L214 et une forme d’intimidation : blocage de boites mails et des lignes téléphoniques, « exactions commises contre les exploitations des éleveurs, les magasins des bouchers et des fromagers… »

« L214 avance de façon masquée et pense représenter la majorité des français », relate les pétitionnaires qui souhaitent la « dissolution » de l’association en raison d’un « activisme radical qui n’a pas sa place en démocratie sauf à ce que l’État voit se multiplier des exactions de plus en plus violentes contre les filières animales ». Et le collectif d’agriculteurs réunis sous le nom de Paysan DEFRANCE de craindre « l’émergence d’un éco-terrorisme animaliste à l'américaine comme l'ALF, le Front de libération des animaux ». En ce début d’après-midi, le 15 novembre, la pétition avait atteint un peu plus de 5 300 signatures.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Bien que son industriel laitier, Danone, pousse à plus de production, le jeune Thomas Buquet a joué la prudence  et l’exploitation ne devrait pas produire plus. Au contraire, l’objectif est de descendre entre 70 et 75 vaches.
Un robot pour conforter la gestion du travail
À 26 ans, tout juste installé depuis un peu plus d’une année en Gaec avec son frère Nicolas à Blargies, dans le Nord-Ouest de l’…
Atelier de multiplication porcin cherche son nouvel éleveur
Depuis trente-trois ans, Agnès Boone-Duacheux exerce avec passion son métier d’éleveuse porcin spécialisée en multiplication,…
Rien qu’en 2022, la facture énergétique pour Sodiaal s’élève à 100 millions  d’euros supplémentaires par rapport  à l’an dernier.
Sodiaal décroche et s’en excuse auprès de ses coopérateurs
À la traîne depuis quelques mois en matière de prix du lait payé aux éleveurs par rapport à d’autres entreprises laitières, la…
Bertrand Achte, Maxence Turbant, Erwin Pardon et Leslie Camus.
Pas d'accord avec McCain sur les prix pour la campagne 2024
C'est historique : pour la seconde fois depuis sa création en 1997, le Gappi et McCain n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur…
Cristal Union
Cristal Union paiera « plus de 40 euros par tonne » les betteraves récoltées en 2022
Sans attendre la fin de la période d’arrachages des betteraves, le groupe coopératif Cristal Union a fini lui aussi par annoncer…
Quand il imagine un parcours d’obstacles, Arnaud Bazin pense toujours au cheval avant tout.
Arnaud Bazin, metteur en scène des concours de saut d’obstacles
Dans un concours hippique, c’est lui qui amène le décor. Il fait en sorte que les acteurs, couples cheval-cavalier, puissent y…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde