Aller au contenu principal

Une production de pommes et de poires plutôt stable

La production française de pomme est «estimée proche de la récolte de 2017» au 1er septembre 2018 soit autour de 1,466 million de tonnes, selon une note du ministère de l'Agriculture (Agreste) publiée la semaine dernière. Alors que le fruit commence à peine sa campagne de commercialisation (mi-août), la production de la variété Gala, la plus précoce, «diminuerait de 6% sur un an». De même la Grany Smith baisserait légèrement (-2 %) alors que la Golden progresserait (+5 %). Au niveau régional, la production s’annonce très hétérogène. Dans certaines zones touchées par le gel et les précipitations comme la Vallée de la Garonne, les productions de Gala et Golden seraient en chute, respectivement de 20 et 10 %. Tandis que dans d’autres régions (Auvergne Rhône-Alpes, PACA…) la production progresse, malgré les effets par endroits de la sécheresse. Sur le marché français, «la demande est peu active, encore orientée vers les fruits d’été», note le ministère et les conditions sont difficiles à l’export en raison de la «précocité de la récolte des pays européens producteurs (Allemagne, Espagne, Italie)». Après une récolte 2017 affectée par le gel, les prévisions européennes tablent sur un retour aux «niveaux de 2016» avec une production en hausse de 36%.

Production de poires 2018 stable en France, en hausse en Auvergne Rhône Alpes

La production de poires de tables en 2018 est estimée à 130 000 tonnes, soit «une production équivalente à celle de 2017», selon une note du ministère de l'Agriculture (Agreste) publiée la semaine dernière. Si la région Auvergne Rhône Alpes voit sa production nettement augmenter sur un an (+15 %) malgré le gel et les épisodes de grêle, toutes les autres régions de production voient leurs productions chuter. La région Paca qui représente 44 % de la production nationale voit ainsi sa production chuter de 3 % sur un an, notamment en raison de la grêle et de la canicule au mois d’août. Alors que la campagne de commercialisation a commencé mi-juillet, «les cours sont soutenus (+20% par rapport à la moyenne 2013-2017)», note le ministère, avec «une demande principalement axée sur l’export vers l’Europe du Nord». La récolte européenne serait, elle, prévue «légèrement supérieure à la récolte 2017 (+4 %) mais dans la moyenne 2013-2017».


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde