Aller au contenu principal

Loisirs
Une rando à la ferme pour découvrir le secteur du Marquenterre

L’Asinerie de Quend organise avec la Chambre d’agriculture de la Somme une rando à la ferme labellisée Bienvenue à la ferme ce samedi 1er juin. Un moment consacré à la découverte du Marquenterre et des producteurs locaux du secteur. Une randonnée de huit kilomètres afin de mettre en avant l’agritourisme.

Un parcours de huit kilomètres a été réalisé. Il est composé de plusieurs haltes afin de mettre en lumière les productions agricoles, l’agritourisme  et les spécialités fermières locales.
Un parcours de huit kilomètres a été réalisé. Il est composé de plusieurs haltes afin de mettre en lumière les productions agricoles, l’agritourisme et les spécialités fermières locales.
© D. R.

L’Asinerie du Marquenterre, ferme de la bonne dame, située à Quend organise pour la première fois une rando à la ferme. La matinée du 1er juin sera consacrée à la découverte du Marquenterre et de ses fermes aux alentours. Christophe Lebrun, responsable de la ferme, à l’habitude d’organiser des randonnées et pour la première fois, il va s’allier avec la Chambre d’agriculture.

Des spécialités fermières locales

Un parcours de huit kilomètres, composé de plusieurs haltes afin de mettre en lumière les productions agricoles, l’agritourisme et les spécialités fermières locales. «Un premier arrêt est prévu à la ferme du Muret à Quend pour la présentation d’une culture de fraise. Une halte au parc du Marquenterre est également prévue, commente Christophe Lebrun. Puis on s’arrête à la ferme de La Grand Rets toujours à Quend pour une présentation de culture végétale et de l’élevage de porcs sur paille.»

Un petit-déjeuner ainsi qu’un apéritif sont prévus au départ et à l’arrivée de l’Asinerie. Il est également possible de ramener son pique-nique et de manger sur place. Quelques animations seront proposées tout au long de l’après-midi.

Une ferme adhérente au réseau  Bienvenue à la ferme de longue date

Christophe Lebrun est adhérant à Bienvenue à la ferme depuis maintenant vingt ans. «Le réseau Bienvenue à la ferme nous permet d’avoir une grosse visibilité sur toute la région, voire sur le territoire.» En effet, l’Asinerie du Marquenterre fait partie des sites les plus visités en France. Pour cet adhérent, le réseau Bienvenue à la ferme offre un accompagnement indispensable dans l’organisation de projet. «Ils sont là pour répondre à toutes nos questions. On est en face de personnes compétentes.» Depuis 1988, le réseau Bienvenue à la ferme compte à travers la France quelque 8 000 agriculteurs adhérents.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

mildiou pomme de terre
Un plan européen de lutte contre le mildiou réclamé

L’hiver et le printemps pluvieux ont favorisé le mildiou qui s’attaque aux cultures. Huit organisations demandent un plan d’…

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

La coopérative Sodiaal a un nouveau président

Le conseil d’administration de la coopérative Sodiaal, réuni ce mercredi 19 juin à Pau à l’occasion de l’Assemblée…

L'alliance rurale élections européennes Schraen Lassalle
Une défaite au goût amer pour l’Alliance rurale et des conséquences pour la chasse

Initiateur de la liste L’Alliance rurale, candidat en troisième position, le nordiste Willy Schraen dresse un constat amer de…

En raison des mauvaises conditions climatiques, au semis puis au printemps, le potentiel de rendement des céréales à paille  est dégradé.
Un potentiel dégradé en céréales à paille pour la France

Pluies et manque d’ensoleillement ont grevé le potentiel des céréales à paille ; le rendement de l’orge d’hiver est déjà…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde