Aller au contenu principal

Betteraves
Une richesse en sucre record à 20,2 ° pour quel rendement ?

La CGB Somme a réalisé son second prélèvement de betteraves ce lundi 29 août 2022 dans les 14 sites répartis sur l’ensemble du département.

La combinaison de la richesse et du poids racine donne un rendement sucre/ha qui à cette date affiche un niveau de 20 % supérieur à la moyenne 5 ans.
© j.-c. gutner

D’après les prélèvements réalisés le lundi 29 août, on enregistre une richesse qualifiée de «record» à cette date puisqu’elle s’affiche à 20,2°, ce qui représente une progression de 1,5° sur 30 jours. Ainsi, les pluies disparates du 15/20 août n’ont pas eu d’effet baissier.
A la grande surprise des observateurs, le poids racine a progressé de 30 % sur les 30 jours et s’établit un niveau moyen 5 ans.  La bonne implantation des betteraves au printemps explique sans doute pour partie cette résilience face à la sécheresse.
La combinaison de la richesse et du poids racine donne un rendement sucre/ha qui à cette date affiche un niveau de 20 % supérieur à la moyenne 5 ans.

Un résultat à relativiser
Pour autant, la prudence impose de ne pas extrapoler les résultats de ce prélèvement et pour escompter un rendement moyen de campagne proche des moyennes 5 ans. L’estimation du rendement est d’autant plus délicate que les précipitations très localisées induisent des écarts de rendements importants d’une parcelle à l’autre. Si le feuillage des betteraves demeure bien vert, on mesure un poids de feuille faible comme jamais. C’est 40 % de moins que la moyenne 5 ans.
Quid de l’effet des précipitations espérées et qui finiront bien par arriver ? D’une part, la richesse diminuera sensiblement et la betterave pourra régénérer dans de nombreux cas de nouvelles feuilles, consommatrices de sucre. La progression des rendements risque donc d’être limitée. A cette heure, outre la perspective de rendement, c’est la difficulté à arracher dans des sols secs qui préoccupe également.
Les prélèvements sont opérés chaque année avant campagne à partir d’un échantillon de 25 betteraves. Ces résultats ne représentent donc qu’une valeur indicative et n’ont d’intérêt que s’ils sont comparés aux résultats des années précédentes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde