Aller au contenu principal

Valloires, l’abbaye lumière : une incroyable déambulation nocturne

Jusqu’au 19 août, un spectacle de son et lumière inédit est donné à l’abbaye de Valloires, à Argoules, chaque soir dès le coucher du soleil. Le parcours nocturne a été créé par Bruno Seillier, une référence dans l’illumination des monuments.

Le Palais des Papes d’Avignon, la tour Eiffel, Notre-Dame de Paris, les Invalides, la cité de Carcassonne, le Mont-Saint-Michel… Et désormais, l’abbaye de Valloires, à Argoules. Magnifier des hauts-lieux du patrimoine avec des scénographies monumentales en vidéo mapping est une spécialité de Bruno Seillier. Le très reconnu scénariste, metteur en scène et directeur artistique, a été séduit par l’édifice picard et son histoire. «Nous voulions proposer une nouvelle offre culturelle et nous avons pensée à Bruno Seillier. Contacté, il est rapidement venu en repérage et nous a proposé une mise en scène originale», explique Florence Cadot, responsable du service culturel de l’abbaye.

Toute la beauté de l’architecture de cette abbaye du XVIIIe siècle est dévoilée au coucher du soleil jusqu’à 23h30, chaque soir jusqu’au 19 août. «Il s’agit d’un parcours nocturne en déambulation, avec sept arrêts devant des tableaux lumineux d’une à dix minutes chacun : poirier, cimetière des Basiliens, église, cour d’honneur, façade est… Le circuit dure environ quarante-cinq minutes», précise Florence Cadot. Le déploiement technologique inédit, doté d’un son multi-canal créant un effet enveloppant, les projecteurs laser 4K dernière génération sur des surfaces de pierre multiséculaires «plonge le spectateur au cœur du lieu et offre une expérience immersive hors du commun», promet l’équipe de l’abbaye.

 

Des Comtes de Ponthieu à l’accueil d’enfants 

Les illuminations retracent l’histoire du lieu, de sa fondation par les Comtes de Ponthieu au XIIe siècle jusqu’à l’accueil des enfants aujourd’hui. L’Abbaye, édifiée il y a plus de neuf-cents ans, est gérée par une association qui fêtera ses cent ans l’année prochaine. «En 1922, mademoiselle Thérèse Papillon, infirmière de la Croix rouge, rachète l’abbaye afin d’y installer un préventorium pour lutter contre la tuberculose. Elle crée l’Association de Valloires en 1925, association de loi 1901, reconnue d’utilité publique. Le préventorium ferme en 1976 et depuis, l’association poursuit l’œuvre de Thérèse Papillon», expliquent les membres de l’association. 

 

«L’émerveillement» est promis 

L’Abbaye est notamment une Maison d’enfants à caractère social (MECS), spécialisée dans l’accueil temporaire de mineurs au titre de la protection de l’enfance, et un Dispositif institut thérapeutique éducatif et pédagogique (DITEP), pour les enfants qui présentent des difficultés psychologiques. À ce jour, plus de 25 000 enfants ont séjourné à l’Abbaye de Valloires. L’artiste a été inspiré par cette jeunesse. «À l’abbaye de Valloires, je veux mettre en valeur le véritable esprit de l’enfance, l’émerveillement», a-t-il confié. 

Voilà désormais deux semaines que le spectacle a débuté, et les premiers visiteurs se disent séduits. «L’événement capte des touristes issus des régions voisines, ou de passage dans la Somme. Pour les locaux, c’est l’occasion de découvrir l’abbaye, ou de la redécouvrir sous une autre forme. Chacun y trouve son compte», se réjouit Florence Cadot. 

 

Informations pratiques

Abbaye de Valloires  à Argoules
Spectacle de Bruno Seillier du 19 juillet au 19 août
En continu entre 21h et 23h30, petite restauration possible sur place à partir de 19h.
Parking gratuit
Tarifs : adulte : 18 €. Tarif réduit (étudiant, demandeur d’emploi et enfant de six à dix-sept ans) : 13 €. Moins de six ans : gratuit. Pass Famille (deux adultes + deux enfants) : 50 €.
Billetterie sur place de 19h à 23h30. Jauge limitée : il est recommandé de réserver ses places en ligne sur le site
www.valloires.fr
Pass sanitaire obligatoire
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Les Grandes Gueules
Comme le monde agricole, les chasseurs ont désormais leur « Grande Gueule »
Pour faire partie du casting, il faut en avoir... de la gueule. L’émission radiophonique de débat d'actualité a dévoilé ce lundi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde