Aller au contenu principal

Disparition
Vanik Berbérian, grand défenseur de la ruralité, n'est plus

Maire du village de Gargilesse-Dampierre (Indre, 342 habitants) depuis 1989, Vanik Berbérian est mort le 8 mars d’un cancer à 65 ans, a indiqué l’Association des maires ruraux de France (AMRF).

Vanik Berbérian
Vanik Berbérian a marqué la ruralité de son empreinte avant de disparaître à l'âge de 65 ans.
© Facebook

Vanik Berbérian a été l’inspirateur de l’agenda rural et du grand débat pour sortir de la crise des Gilets jaunes. Fils d'immigré arménien, il a notamment milité pour le maintien des services publics, en particulier celui de la Poste, pour que les zones rurales puissent bénéficier des mêmes ressources numériques que les villes. Il a aussi lutté contre la désertification médicale, les fermetures d'école et contre l'hémorragie des commerces dans les campagnes.

Le chef du gouvernement, Jean Castex, a loué un homme politique qui « aimait passionnément la France et ses territoires (…) Son combat pour la ruralité et pour ses habitants restera un exemple et un modèle d'engagement ». Le président de l’AMRF qui lui a succédé au mois de novembre dernier, a déclaré avoir perdu un ami et se sentir orphelin. « Il laisse une empreinte sur l'évolution positive de la ruralité grâce à sa force de conviction et le rôle déterminant qu'il a eu dans l'émergence d'un Agenda rural », a-t-il ajouté. Pour le secrétaire d'État à la Ruralité, Joël Giraud, « la République perd un maire d'exception ». « Notre meilleur hommage sera de donner vie et corps à son message pour les territoires ruraux », a-t-il souligné.

La FNSEA a pour sa part salué, le 10 mars, « avec émotion la mémoire de Vanik Barbérian qui s’est battu avec acharnement pour que les territoires ruraux aient toute leur place dans les différentes politiques publiques ». « Il a su donner une voix aux maires ruraux de France qui oeuvrent sans compter, au quotidien, au service de nos concitoyens. Homme de conviction, il aura marqué l’histoire de la ruralité française et participé à sa reconnaissance », ajoute le syndicat agricole qui a travaillé avec lui au sein du Groupe Monde Rural (GMR).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour Antoine, Carole et Yann Lardeur, le robot d’alimentation est une réponse au manque  de main-d’œuvre pour leur atelier d’engraissement de quatre-cents taurillons. 
Un premier robot d’alimentation est installé dans la Somme
La famille Lardeur, installée en Gaec à Beauquesne, a fait le choix d’investir dans un robot d’alimentation Lely Vector pour son…
Richard sur terre met les pieds en baie de Somme
Le youtubeur défenseur de la ruralité Richard sur terre débarque ce week-end sur le littoral picard, à Cayeux-sur-Mer, où il sera…
OFB
« L’OFB va monter en puissance », selon son DG
L’agriculture « est un des combats prioritaires » de l’Office français de la biodiversité, a déclaré son directeur général,…
Forte pression mildiou : que faire ?
 Ne pas relâcher, continuer à protéger le feuillage, sont les conseils d'Arvalis Institut du végétal.
La nouvelle répartition des pulpes Tereos fait grincer la campagne
Tereos a décidé une nouvelle méthode de répartition des pulpes et une nouvelle grille de tarifs dès la prochaine campagne…
Pluies incessantes et orages violents frappent la campagne
Des orages localisés ont fortement touché des parcelles de la Somme ces derniers jours, notamment dans le secteur de Conty. Plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde