Aller au contenu principal

Pommes de terre de consommation
Vers une campagne meilleure que la précédente ?

Selon l’Unpt, 2012 s’annonce économiquement plus équilibrée pour la filière française.

Après une campagne 2011/2012 éprouvante sur le marché libre, les premiers indicateurs de l’année en pomme de terre de consommation annoncent un meilleur équilibre économique pour la filière en raison de la baisse des surfaces et de la production. La baisse des surfaces est estimée à 6 % en moyenne chez les cinq principaux pays producteurs européens réunis au sein du Nepg qui représente 60 % de la production et 90 % des exportations de l’UE.
Les conditions de culture ont été assez chaotiques avec des plantations perturbées par la pluie et parfois très tardives générant des levées hétérogènes suivies de conditions météorologiques difficiles et sous une forte pression du mildiou. Sans vouloir généraliser à l’ensemble des parcelles de pommes de terre, il convient de signaler que les conditions vécues depuis le début des plantations 2012 n’ont pas épargné les producteurs.
Alors que les tout premiers arrachages sont observés dans les principales régions de production, des prélèvements ont été effectués par l’UNPT sur plus de deux cents parcelles depuis la mi-juillet.
Une forte hétérogénéité est observée, en particulier en fonction des dates de plantation. D’une manière générale, les observations disponibles début août (semaine 32) font état d’un retard à la fois dans les rendements et les calibres. A cette date, le rendement était en baisse de 20% par rapport à la moyenne des rendements sur la période 2001/2011 au même moment. Ce retard en calibre et en rendement est particulièrement marqué sur la deuxième vague de plantation (parcelles emblavées en mai). Cependant, il faudra suivre l’évolution du grossissement des tubercules jusqu’à la récolte car ce retard tend à diminuer.

Des coûts de production en hausse
Energie et lubrifiants, engrais et amendements, surcoût dans la protection fongicide liée à une pression parasitaire accrue alimentent la tendance haussière des coûts à la production. Les metteurs en marché comme les acheteurs de pommes de terre se doivent d’intégrer ces paramètres en ce début de campagne.
La maîtrise de la fin de cycle, la récolte et le stockage sont essentiels pour les producteurs, afin d’assurer une qualité optimale des tubercules qui répondra aux attentes et aux exigences du marché. L’Unpt est à la disposition de l’ensemble des producteurs de pommes de terre pour les aider à appréhender au mieux cette nouvelle campagne qui se présente sous de meilleurs auspices que la précédente. Finalement, après une année difficile, pour les producteurs de pommes de terre aussi, le changement, c’est maintenant !

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Le marché aux bestiaux, installé sur 4 ha à Tilloy-les-Mofflaines, serait trop coûteux pour la Communauté urbaine  d’Arras (CUA).
Sans marché aux bestiaux d’Arras, l’élevage régional sera affaibli
La Communauté urbaine d’Arras (CUA), propriétaire du marché aux bestiaux, va cesser cette activité jugée trop onéreuse fin 2021.…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde