Aller au contenu principal

Politique
Christiane Lambert (FNSEA) : « Votons pour une agriculture française souveraine ! »

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, invite les agriculteurs à ne pas faire le choix de l’abstention. Et rappelle l’ambition pour l’agriculture qu’elle souhaite voir défendue par le ou la futur(e) président(e) de la République.

Christiane Lambert
© FNSEA

Le droit de vote est un droit fondamental et le premier devoir civique de chaque citoyen. Cette vérité s’impose à nous, tous les cinq ans pour l’élection présidentielle, et pour les législatives qui suivront, mais aussi à chaque scrutin ! Elle nous replace face à nos responsabilités et nous oblige à un choix : celui d’un Président qui aura pris en compte dans son projet pour la France la juste place de l’agriculture. Un Président qui, pendant 5 ans, saura porter les atouts, les ambitions et les valeurs de l’agriculture française sur la scène européenne et mondiale.

La crise sanitaire COVID et maintenant la guerre en Ukraine ont replacé dans le débat public mais aussi dans les priorités de notre pays la nécessité à agir pour notre souveraineté alimentaire durable et notre souveraineté énergétique. Nous, agricultrices et agriculteurs, en sommes les acteurs indispensables, moteurs des transitions et promoteurs de solutions d’avenir. Nous le savons et nous sommes déjà dans l’action : c’est dire si notre vote compte ! Nous, agricultrices et agriculteurs français, avons aussi une responsabilité vis-à-vis de nos concitoyens, qui ont reconnu notre rôle incontournable lors des phases successives de confinement, qui plébiscitent les produits agricoles français tant pour leurs qualités nutritionnelles que gustatives. Nous portons un projet de solidarité alimentaire : c’est dire si notre vote est attendu ! 

L’agriculture française des prochaines années doit être productive et durable, compétitive et rémunératrice, protégée et combative

Nous l’avons bien entendu lors du Grand Oral agricole organisé par le CAF le 30 mars dernier : tous les candidats présents ont souligné, face aux défis qui attendent la France, le besoin de renouer avec une agriculture forte et souveraine : c’est dire si notre vote est déterminant ! 

A la FNSEA, notre vision est claire : l’agriculture française des prochaines années doit être productive et durable, compétitive et rémunératrice, protégée et combative face à la concurrence déloyale, qu’elle soit européenne ou internationale. Alors, sur cette base de réflexion, chères amies, chers amis, chères agricultrices, chers agriculteurs de France, les dimanche 10 et 24 avril prochains, en votre âme et conscience de citoyen, d’entrepreneur, d’acteur des territoires, n’hésitez pas : Votez ! Votez pour une agriculture française souveraine ! 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde