Aller au contenu principal

VRAI ou FAUX ?

Les agricultrices du Nord Bassin parisien répondent aux idées reçues sur l’agriculture

Pourquoi les agriculteurs ne font-ils pas tous de la vente directe ?

Il s’agit là d’une bonne question à laquelle il est parfois difficile de répondre sans les éclaircissements ci-dessous :

Qu’est-ce que la vente directe ?
Les produits de la vente directe sont des produits à la ferme (lait, œufs, viande, fruits, légumes etc...). Certains produits comme le pain, le foie gras, le yaourt, le fromage, etc.... sont transformés sur place avant d'être vendus.
La fabrication à la ferme se fait en petite quantité suivant des recettes familiales ou régionales et des méthodes artisanales.

Quelles contraintes pour l’agriculteur ?
La vente directe est une activité différente de l’activité de production.
Des normes européennes et françaises règlementent chaque étape de la fabrication, du stockage ou de la vente des produits fermiers.
Un local, souvent appelé "laboratoire" est spécialement aménagé pour la fabrication des produits et doit respecter des normes :
- sols, murs et plafonds facilement lessivables
- surfaces de travail lisses et faciles à entretenir
- port de gants, masque à usage unique, etc...

Quant aux boutiques à la ferme, ou les stands sur les marchés, ils doivent :
- disposer d'une chambre froide pour entreposer les produits frais,
- avoir une présence permanente sur la boutique lors des heures d'ouverture
- adapter les horaires d'ouverture aux périodes de fréquentation des consommateurs : vacances, week-end, périodes de fête…
Pour la commercialisation par correspondance, par Internet, la chaîne du froid doit aussi être respectée et des emballages adaptés, prévus à cet effet.
Tout ceci suppose un coût que seul un volume conséquent et un bassin de consommation à proximité pourront amortir !
Une organisation bien définie, avec parfois l’embauche de main d’œuvre supplémentaire, est indispensable.
La vente directe n’est donc pas si simple et une bonne organisation est indispensable pour assurer le travail de production, de transformation ou de conditionnement et la commercialisation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde