Aller au contenu principal

Xavier Bertrand prépare son «Plan Elevage»

Le futur président du Conseil régional (il sera, sauf surprise, élu le 4 janvier prochain) veut apporter du concret aux éleveurs.

Nathalie et Bertrand Derly, accompagnés de leurs enfants ont pu échanger aisément avec Xavier Bertrand.
Nathalie et Bertrand Derly, accompagnés de leurs enfants ont pu échanger aisément avec Xavier Bertrand.
© AAP

Quand Bertrand rencontre Bertrand… Au lendemain de la victoire des listes qu’il conduisait sur la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand sollicitait la FRSEA Nord-Pas-de-Calais-Picardie pour se rendre sur une exploitation laitière, et passer du constat aux actes. Comment la Région peut-elle aider les filières d’élevage, dans l’urgence pour traverser la crise et sur un plus long terme ?
Dès lors, les deux questions posées simplement sont les suivantes : «Entre la chute des prix du lait, les annuités et les fermages, comment peut-on tenir dans les prochains mois ?» et «Quel avenir à moyen et long terme pour notre élevage ?» En quoi cette filière intéresse-t-elle la Région et en retour qu’est-elle prête à faire ? Des questions simples, qui auraient pu être celles de tout éleveur !
La visite a donc eu lieu chez un éleveur de la Somme, Bertrand Derly, à Aubvillers. Installé en 2001, rejoint par son épouse Nathalie en 2007, Bertrand Derly n’a eu de cesse de développer son élevage laitier. En effet, après un premier poste à ELC3 (devenu ACE), cet ingénieur de formation a enchaîné plusieurs phases de développement, faisant passer son cheptel de quinze vaches initialement à quarante-cinq en 2007 et soixante aujourd’hui, pour une production de 610 000 litres, soit un taux de spécialisation de 75 %, sur l’exploitation de 81 hectares.
Passionné de génétique, Bertrand Derly est le dernier agriculteur éleveur de la commune, mais cela ne l’empêche pas de promouvoir son savoir-faire et son métier, notamment au sein de l’association Prim’Holstein 80 qu’il préside ou lors de nombreux concours auxquels il participe (il a, par exemple, présenté la seule Prim’Holstein picarde lors du dernier Salon de l’agriculture).
Malgré la passion et les investissements qui ont mobilisé plus de 430 000 €, et sont allés de pair au fil des années, la conjoncture actuelle et l’évolution des aides Pac (- 39 % en six ans) impactent la dynamique de l’élevage. En effet, l’étape suivante qui était le robot de traite a été abandonnée pour l’heure, et les autres investissements liés à l’élevage également différés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde