Aller au contenu principal

Environnement
Yannick Jadot invité à venir planter des haies dans la Somme

Accusant les chasseurs et leurs alliés politiques à la Région Hauts-de-France de détruire les haies, ces derniers lui répondent en vidéo et invitent le député européen Europe Écologie-Les Verts (EELV) à venir participer à l’un de leurs chantiers de plantation.

Plantations de haies
Retour sur une opération de plantation de haies entre la fédération des chasseurs de la Somme et le Conseil départemental de la Somme.
© Conseil départemental de la Somme

« M. Jadot, vous venez encore de raconter des bêtises. Vous êtes un menteur ». Ces mots, ce sont ceux du président de la Fédération des chasseurs de la Somme, Yves Butel dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Il répond ainsi aux propos du député européen EELV, Yannick Jadot, au micro de la radio RTL, lors d’une émission diffusée le 15 mars dernier.

Interviewé par la journaliste Alba Ventura, Yannick Jadot est d’abord invité à s’exprimer sur la situation sanitaire de la France, et de la région Ile de France en particulier. Puis il défend un peu plus tard l’idée d’une taxe carbone aux frontières de l’Union européenne pour les produits importés, afin dit-il, « de lutter contre le dérèglement climatique ». Ses cibles, au travers de cette idée ? Le secteur de la sidérurgie, les cimenteries ou encore « les engrais ». Déçu par la Loi Climat en France, il évoque ensuite « un déni d’urgence climatique ».

A quelques minutes de la fin de son entretien, il réagit à l’union des forces de gauche dans la région Hauts-de-France à quelques semaines des élections régionales et se lâche : « La Région (les Hauts-de-France, ndlr) finance des associations et des actions anti-éolien. C’est totalement délirant (…) Il faut se rassembler ». Puis Yannick Jadot s’en prend directement aux chasseurs auxquels les présidents des Régions Auvergne et Hauts-de-France ont confié des responsabilités depuis 2016. « Wauquiez, Bertrand financent des associations de chasseurs plutôt que des associations de protection de la nature, détruisent toutes les haies (sic) et ne veulent pas d’éolien ».

Yannick Jadot

Butel-Jadot : 1-0

Président de la Fédération des chasseurs de la Somme, mais aussi conseiller régional des Hauts-de-France, Yves Butel n’a visiblement pas goûté les propos du député européen qu’il qualifie de « mensongers ». Dans une vidéo du 8 avril dernier où on l’on retrouve un extrait de l’interview de Yannick Jadot au micro de RTL, Yves Butel remet les pendules à l’heure en ce qui concerne l’action des chasseurs en faveur de la biodiversité : « Les chasseurs de la Somme ont planté 100 kilomètres de haies depuis 10 ans avec les agriculteurs et les collectivités locales. Venez voir sur le terrain ce qu’on a fait. Si besoin, je vous prêterai des bottes, mais vous n’avez pas le droit de parler comme cela de la chasse et des chasseurs, sans connaître ce que l’on réalise ».

Le clin d’œil à l’opération de plantation des bords de routes départementales initiée entre le Conseil départemental de la Somme et la fédération des chasseurs est évident… mais l'initiative ne semble ne pas être arrivée jusqu’aux yeux d'un député européen qui n'en est pas à sa première fake news. 

Le 15 mars dernier, un autre conseiller régional s’emportait déjà contre les propos de Yannick Jadot, estimant « qu’il y a des limites à ce que nous pouvons laisser dire ». Conseiller régional délégué à la biodiversité, membre de la commission « environnement » du Conseil régional et vice-président de la fédération des chasseurs du Pas-de-Calais, Jean-Michel Taccoen listait les initiatives de la région en faveur de l’environnement : « Plantations de haies, d’arbres, restaurations de mares, de chemins ruraux, partenariat avec de nombreuses associations de tous horizons... ».

Depuis 2016, ce sont ainsi quelque 683 hectares qui ont été boisés dans la région, et 236 kilomètres de haies plantés. De quoi permettre à Jean-Michel Taccoen de conclure son propos par un joli tacle : « Visiblement, Monsieur Jadot dormait ces 5 dernières années pour avoir loupé tout cela… »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde