Aller au contenu principal

Ÿnsect, l'éleveur de scarabées qui fait mouche

Bientôt amiénoise grâce à sa future implantation à Poulainville (80) et déjà internationale pour les marchés qu'elle fournit et les brevets qu'elle exploite, la start-up française Ÿnsect a précisé le 6 octobre ce qu'elle comptait faire des fonds supplémentaires qu'elle vient de lever.

Après Dole (39), Ynsect se projette dans sa future usine de Poulainville, dans l'Amiénois.
Après Dole (39), Ynsect se projette dans sa future usine de Poulainville, dans l'Amiénois.
© Ynsect

Ce n'est pas la crise du Covid-19 qui aura raison de la construction de la future usine d'élevage d'insectes – la mise en production est prévue fin 2021, début 2022 -, ni le manque de moyens financiers. Mardi 6 octobre, les dirigeants de la start-up française ont en effet officialisé une levée de fonds de 372 millions de dollars après une première opération auprès d'investisseurs internationaux en janvier 2019. Ce financement doit permettre à Ÿnsect de finaliser la construction de « la plus grande ferme d'insectes au monde » au nord d'Amiens, mais aussi « d'étoffer ses gammes de produits tout en se développant en Amérique du Nord », selon son PDG, Antoine Hubert. Ambitieux.

Des financements internationaux

Grâce à une série de brevets (pas moins d'une trentaine), Ÿnsect projette d'élever à grande échelle, dans une ferme verticale, des scarabées Molitor dont il se sert ensuite pour fabriquer une gamme premium de protéines et d'engrais. En plus de son usine installée à Dole (39), l'usine en construction dans l'Amiénois doit lui permettre d'industrialiser sa production. Ces fabrications sont ensuite commercialisées auprès d'agriculteurs comme alternative aux fertilisants chimiques (engrais) ou d'entreprises pour l'alimentation de poissons d'élevage ou d'aliments pour chiens et chats (protéines).

Selon des études réalisées pour Ÿnsect, l'utilisation de ces nouveaux produits permettrait d'augmenter la productivité des élevages piscicoles pour ce qui concerne la protéine, et de réduire l'empreinte carbone de l'utilisation de fertilisation pour l'agriculture. Pour Antoine Hubert, « nous participons à révolutionner la chaîne alimentaire en permettant de produire plus de nourriture avec moins de terre et de ressources, sans déforester, ni vider les océans ». Des arguments qui font mouche puisqu'on retrouve aujourd'hui Astanor Ventures, le fonds d'investissement FootPrint Coalition détenu par la star hollywoodienne Robert Downey Jr, Happiness Capital (Hong-Kong), Supernova Invest, ou Armat Group (Luxembourg) parmi les financeurs d'Ÿnsect.

Une part de financement assurée par un consortium bancaire comprenant la Caisse des dépôts, le Crédit Agricole Brie Picardie et la Caisse d'Epargne Hauts-de-France ramène un peu de « local » dans l'aventure.

Des contrats d'engrais et de protéines

Dès sa mise en route, l'usine Ÿnsect de Poulainville espère produire 100 000 tonnes de produits par an, répartis entre engrais organiques (2/3) et protéines pour l'alimentation animale (1/3). Dans son usine de Dole, dans le Jura, la start-up ne fabrique pour le moment que de la protéine. Pour le lancement de la production, le cheptel d'insectes présent à Dole sera transféré à Poulainville. Puis charge à eux de se reproduire dans des installations flambant neuves pour augmenter progressivement la production.

La demande pour ce genre de produits serait quant à elle déjà bien au rendez-vous. D'après Antoine Hubert, « 105 millions de dollars de contrats » sont déjà signés avec des clients d'horizons divers, que ce soit pour la fourniture d'engrais ou de protéines pour l'élevage de poissons. Parmi eux, Torres, « l'une des marques de vin européennes les plus appréciées au monde », le leader mondial en alimentation aquacole Skretting ou encore Compo Group, leader européen de la nutrition végétale pour les jardins et dont on connait les produits sous la marque Algoflash.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde