Aller au contenu principal

Innovation
15 000 visiteurs ont arpenté les allées des Culturales

Plus de 15 000 visiteurs sont venus les 14 et 15 juin à la rencontre des 280 exposants pour chercher des réponses aux grands enjeux agricoles, comme le changement climatique, la sécurité alimentaire, la nutrition et la santé des plantes.

Arvalis Les Culturales
© Arvalis - Les Culturales

Les Culturales revendiquent d’être le plus grand salon professionnel au champ dédié aux grandes cultures. Organisées par l’Institut technique Arvalis, elles ont pour objectif d’apporter des réponses innovantes aux agriculteurs. 280 exposants étaient réunis sur 25 hectares avec, au cœur de ce dispositif, un espace technique où 40 partenaires rassemblés autour d’Arvalis étaient chargés de diffuser les principaux messages de cet événement autour de quatre thématiques : le changement climatique sous l’angle de l’adaptation et de la participation à son atténuation ; la sécurité alimentaire pour assurer des productions et des qualités technologiques et sanitaires répondant aux besoins des filières ; la santé des plantes avec de nouveaux moyens agroécologiques pour gérer les bioagresseurs ; la nutrition des plantes avec un focus sur la fertilité et la fertilisation dans un contexte mondial en tension.

Les visiteurs ont pu aussi aller à la découverte de l’espace « Trajectoire d'avenir» qui accueillait 10 établissements d'enseignement, ou encore écouter l’une des 15 conférences où 35 intervenants ont pu prendre la parole.

Ce rendez-vous a également été l’occasion de remettre les prix de Clap de champs, le festival du court-métrage technique agricole pour les lycéens et étudiants de l’enseignement agricole.«  À l’image des Culturales, l’ambition d’Arvalis est de favoriser une recherche partenariale et la co-construction de solutions pour les grandes cultures », a déclaré Anne-Claire Vial, présidente d’Arvalis. « Notre priorité est de continuer à assurer une production de qualité répondant aux nouvelles exigences de sécurité alimentaire, à l’heure même où l’adaptation au changement climatique nous oblige collectivement à plus de créativité et d’audace. L’Institut doit apporter sa contribution à nos filières d’excellence, en travaillant par exemple sur l’adéquation entre l’offre et la demande ou la cohérence entre nouvelles cultures et potentiel des débouchés. » 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Chaque année, environ 10 % des fermes du département de la Somme font  l’objet d’un contrôle administratif, ce qui apparait relativement faible selon  l’administration départementale.
«Trop» de contrôles chez les agriculteurs ? La DDTM répond

Lors de la session de la Chambre départementale d’agriculture de la Somme du 19 mars dernier, l’administration départementale…

Présentation des Prim'holstein.
Les vaches Prim’holstein, les stars de la Foire agricole de Montdidier

Le lundi 1er avril avait lieu la traditionnelle Foire agricole de Montdidier, avec de nombreux exposants. Parmi les…

Dans certaines régions de production, les conditions d’arrachage et de stockage ont été perturbées par les conditions  météorologiques, obligeant planteurs, usines et coopérative à s’adapter.
Les trois raisons d’une rémunération «jamais atteinte» pour les betteraviers de Tereos

Le groupe coopératif sucrier Tereos a annoncé fin de semaine dernière une rémunération «jamais atteinte» des betteraves à ses…

Gros rendement pour la campagne 2023-2024 de collecte des pneus

Au cours de l’hiver, pendant trente jours, 370 exploitations agricoles de la Somme ont participé à la collecte des pneus…

Quatre kilomètres de haies pour protéger un captage d’eau

En s’associant à un partenaire privé, Christophe Desmis, un agriculteur du Santerre, fait le pari de planter quatre kilomètres…

Le retard pris dans les semis inquiète la CGB comme l’Institut technique de la betterave (ITB) avec un risque «jaunisse»  fort cette année.
Des premiers semis de betteraves sous un ciel nuageux

C’est toujours dans l’attente d’un contingentement des volumes de sucre importé d’Ukraine et de l’autorisation de certaines…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde