Aller au contenu principal

5 000 jeunes bovins en «sur-stock» en ferme

Au 19 avril, les élevages comptaient 4 900 jeunes bovins (JB) allaitants supplémentaires en stock par rapport à une année "normale" (sur un total de 260 000 JB présents), a indiqué l'Institut de l'élevage (Idele) lors d'un webinaire le 23 avril. L'Idele, qui prévoit d'affiner par grandes régions, a calculé ce sur-stock en cumulant les écarts à la normale (années 2017 à 2019) observés depuis début mars. Cette normale est fournie par le modèle de prévision démographique Modemo, utilisé pour établir des «taux de prélèvement "normaux"» intégrant les sorties pour l'abattage et l'export. La publication de ce chiffre - issu d'un travail mené en lien avec l'interprofession bétail et viandes (Interbev) - intervient alors que «certaines organisations de producteurs ont parlé de 11000, voire 18000 animaux en stock», expliquait Guy Hermouet, président de la section bovine d'Interbev, à Agra Presse le 16 avril. «Ces chiffres démentiels ont provoqué la panique», estimait-il, dénonçant «l'attitude de certains opérateurs qui proposent des animaux à n'importe quel prix du moment qu'ils s'en vont des fermes». Cette rumeur de sur-stock important a pu peser dans la faiblesse des prix à la production, dénoncée par la FNB (éleveurs, FNSEA), qui a lancé un appel à retenir les animaux en ferme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde