Aller au contenu principal

Alimentation
60 % des Français mangent avec plaisir

Le Sial se tiendra du 21 au 25 octobre à Paris Nord Villepinte.

5 900 exposants et 140 000 visiteurs sont attendus au Salon international de l’alimentation.
5 900 exposants et 140 000 visiteurs sont attendus au Salon international de l’alimentation.
© Valérie Godement

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et Guillaume Garot, ministre délégué à l’Agroalimentaire, inaugureront le Salon international de l’alimentation (Sial) le 21 octobre. Pour cette 25° édition qui se tiendra au Parc des expositions de Villepinte, 5 900 exposants et 140 000 visiteurs sont attendus. Le thème de cette année est : food connections. Un concept utilisé autour de l’innovation, de la distribution, de la nutrition, de la restauration, du vin et du développement durable.
A cette occasion, le Sial a analysé l’offre et la demande des tendances d’innovation alimentaire dans sept pays : France, Allemagne, Grande-Bretagne, Espa­gne, Russie, Etats-Unis et Chine. Cette étude révèle que la conception de l’alimentation est très différente selon les pays.
Pour 60 % des Français bien manger signifie «se faire plaisir». Concept partagé par les Allemands et encore plus largement par les Chinois. Alors qu’aux Etats-Unis et en Russie, manger est plutôt perçu comme une nécessité. Tous pays confondus, 80 % des consommateurs, jugent leurs habitudes alimentaires bénéfiques à leur santé. Mais beaucoup d’entre eux (60 %) estiment manger plus que nécessaire. La plupart des consommateurs (84 %) accordent une confiance élevée dans les produits alimentaires sauf en Russie et en Chine qui déclarent avoir moins confiance qu’avant. Les Français sont très attachés à l’aspect du produit, à son lieu d’achat et à la présence d’un label de qualité comme marque de confiance.

Le «pratique» considéré comme un dû
Coté innovation, 52 % d’entre elles sont liées au plaisir mais pas au luxe. En effet, les attentes des consommateurs se caractérisent par des petits plaisirs comme l’authenticité des produits. Les innovations alimentaires jouent aussi la carte de la «naturalité». Ce concept n’est pas forcément l’apanage du bio, l’utilisation d’ingrédients naturels ou la simplicité des procédés de conservation et des recettes sont aussi privilégiés.
A l’inverse, «la praticité» des produits (facilité à manipuler, gain de temps…) ne sont pas des attentes réellement formulées et plutôt considérées comme un dû par le consommateur.
Mauvaise élève du sondage : le commerce équitable. Les industriels innovent peu à partir de cette notion car la demande n’est pas nettement formulée. Par contre, les Européens et les Chinois sont sensibles aux valeurs de l’écologie (moins d’emballage, non gaspillage) et à l’achat local.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde