Aller au contenu principal

Achats et ventes à l’étranger : avec ou sans TVA ?

Les achats et les ventes à l’étranger nécessitent des formalités administratives obligatoires.

© AAP



Les exploitants agricoles réalisant des opérations de vente ou d’achat pour leur exploitation, avec des entreprises étrangères, sont soumis à des règles particulières en ce qui concerne la TVA. Les informations à renseigner sont en nombre limité et la charge déclarative est modulée en fonction du niveau de l’activité de l’exploitation.

Acquisitions intra- communautaires (AIC)
Pour les achats intra-communautaires, l’acquittement de la TVA à la recette des impôts dont dépend l’exploitant est un simple jeu d’écritures à reporter sur la déclaration de TVA annuelle ou trimestrielle. La déclaration fait d’abord apparaître parmi les recettes de l’exploitation (ligne 13 de la déclaration annuelle 3517-CA12A) la TVA sur les acquisitions intracommunautaires. Ensuite, cette TVA est comprise dans celle déductible (ligne 17 ou ligne 18 de la déclaration 3517-CA12A, s’il s’agit d’immobilisations ou d’autres biens). Ce formalisme est obligatoire afin d’assurer la neutralité de la TVA sur les acquisitions intracommunautaires.
Comme pour les livraisons intracommunautaires, une déclaration d’échange de biens (DEB) doit être envoyée au service des douanes dans les dix jours ouvrables suivant le mois d’achat. Cette déclaration est à faire seulement à compter du franchissement du seuil annuel d’acquisitions intracommunautaires de 460 000 E sur le site douane.gouv.fr.

Pour les livraisons intra-communautaires (LIC)
Pour les exportations (ventes), la TVA est exonérée sur les ventes. C’est le cas de ventes effectuées par un assujetti à la TVA en France à destination d’un assujetti d’un autre état.
Pour bénéficier de cette exonération, il faut remplir quatre conditions : la livraison doit être effectuée à titre onéreux, le vendeur est un assujetti en tant que tel, l’acquéreur est un assujetti à la TVA, dès lors qu’il fournit son numéro de TVA intracommunautaire et qu’il s’agisse d’une entreprise privée et le vendeur doit être en possession des justificatifs du transport du bien hors de France (facture du transporteur…). Les montants sont à mentionner sur la déclaration 3517-CA 12A à la ligne 3 «opérations non imposables».
Dans le cas contraire, la vente est assujettie à la TVA. Une déclaration d’échange de biens (DEB) doit être envoyée au service des douanes dans les dix jours ouvrables suivant le mois de la vente. Ce document permet de justifier l’exonération de TVA. Les recettes doivent être mentionnées sur la déclaration annuelle ou trimestrielle de TVA.

Achats et ventes hors de l’UE
Les opérations réalisées avec des pays ne faisant pas partie de l’Union européenne sont simples. Il faut conserver un exemplaire du document administratif unique (DAU) visé par le service des douanes pour justifier l’exonération de TVA sur les exportations. Pour les importations, l’agriculteur paie à la TVA à la douane. La dépense est alors identique à un achat chez un fournisseur français, et la TVA est déductible dans les mêmes conditions.

Des règles de facturation à respecter
Les noms de l’acquéreur et du vendeur, leurs adresses respectives,  leur numéro d’identification, le numéro de la facture et la date, le détail des biens livrés, la quantité, le prix unitaire hors taxes et le taux de TVA légalement applicable et la mention expresse «exonération à la TVA, article 262 ter I du code général des impôts» doivent figurer sur la facture. Pour ceux qui ne remplissent pas les obligations administratives, l’administration prévoit une amende de 750 €, voire 1 500 € en cas de non production des documents dans les trente jours suivant la mise en demeure. N’hésitez pas à demander à votre comptable pour vous aider à remplir les déclarations nécessaires. Vous pouvez vous connecter et réaliser votre déclaration sur pro.douane.gouv.fr également.

Numéro de TVA intracommunautaire

Chaque exploitation assujettie à la TVA doit, préalablement à tout échange de biens intracommunautaires, se voir attribuer un numéro individuel d’identification par les services fiscaux. Ce numéro se compose de treize caractères : le code pays (FR pour la France), la clé informatique (deux chiffres) et le numéro de Siren de l’entreprise. Il doit figurer sur les factures et la DEB (déclaration d’échanges de biens).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde