Aller au contenu principal

Bayer annonce 12 000 suppressions d'emplois

Le groupe allemand Bayer a annoncé le 29 novembre la suppression de 12 000 emplois à travers le monde d'ici 2021, dans la foulée du rachat du géant des pesticides et OGM américain Monsanto. Près de la moitié de ces postes concerneront les services administratifs, tandis que 4 100 emplois seront supprimés dans la division agrochimique, conséquence directe du mariage avec Monsanto. Le géant de la chimie et de la pharmacie va ainsi se séparer de plus de 10 % de ses effectifs. «Ces changements sont nécessaires et vont poser de nouvelles bases pour Bayer, lui permettre d'améliorer ses performances et sa souplesse», a justifié Werner Baumann, le patron du groupe. Le chimiste allemand a déboursé 63 Mrd $ (54 Mrd €) cette année pour acquérir Monsanto. Ce coûteux mariage, qualifié de «noces du diable» par ses détracteurs, a incité Bayer à mettre ses activités agrochimiques et pharmaceutiques au centre de sa nouvelle stratégie. Bayer veut ainsi se séparer de sa division santé animale, la plus modeste du groupe, et vendre deux activités de parapharmacie. Enfin, le groupe allemand prévoit de céder sa participation de 60 % dans Currenta, qui opère trois sites chimiques en Allemagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L214
Une pétition demande la dissolution de L214
Des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour dénoncer les agissements de l’association de protection…
«Soulagement» pour les agriculteurs futurs méthaniseurs d’Ailly-sur-Somme
Après une consultation publique houleuse, et plusieurs modifications pour tenter de contenter tout le monde, le projet d’unité de…
Poulehouse se grille avec ses partenaires
Partageant largement sur les réseaux sociaux son différend avec le groupe coopératif Noriap, sa filiale Cocorette et Œufs Nord…
Yann Joly espère que le Tribunal de grande instance de Paris reconnaîtra le «trouble anormal de voisinage» causé par  les éoliennes. Il pourrait ainsi réclamer une indemnisation financière des pertes liées à l’arrêt de son élevage laitier. 
Yann Joly devant le TGI : « Je n’ai plus rien à perdre »
Yann Joly, ancien éleveur laitier du Boisle, a vu son troupeau dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013.…
Le méthaniseur de Fabien et Anne-Sophie Niquet assure une complémentarité à leur activité d’élevage laitier. 
Une diversification méthanisation réussie : ils partagent leur expérience
Ces 26 et 27 octobre, Fabien et Anne-Sophie Niquet ouvrent leurs portes aux professionnels de l’agriculture puis au grand public…
Pour le sénateur Demilly, Mousline est « essentielle pour l'est de la Somme »
Le 28 octobre, le groupe Nestlé, propriétaire de la marque Mousline, a annoncé que les activités de production et de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde