Aller au contenu principal

Bovin viande : 7 conseils pour gérer la pénurie d’herbe

Sept conseils pour gérer la pénurie d’herbe en élevage bovin viande.

Non seulement la sécheresse occasionne un manque d’herbe immédiat, mais en plus, un surpâturage sera préjudiciable 
à la productivité de l’année qui suivra.
Non seulement la sécheresse occasionne un manque d’herbe immédiat, mais en plus, un surpâturage sera préjudiciable
à la productivité de l’année qui suivra.
© CA 80

1. Sevrer les veaux
Quand l’herbe manque, la lactation des mères se réduit et la première chose à faire est de sevrer les veaux, car leur croissance devient mauvaise et cela soulagera les prairies.

2. Faire la chasse aux bouches inutiles
Les veaux sevrés, c’est la possibilité de rentrer les vaches prévues pour la réforme. Les laisser en prairie, c’est contribuer à surcharger les prairies.

3. Réorganiser le pâturage, si ce n’est pas déjà trop tard
Il est préférable de décharger les prairies et de ramener des animaux près de l’exploitation où du fourrage sera mis à disposition.

4. De la paille, encore de la paille
La paille est un fourrage médiocre (0,4 UF) peu digestible et encombrant. Elle sera cependant précieuse pour compenser partiellement un déficit en herbe. Si la sécheresse devait perdurer, la paille ne sera pas suffisante et une complémentation sera nécessaire.

5. La mélasse sur la paille
C’est un produit coûteux par rapport à sa valeur nutritive, mais aussi parce que vendue en petite quantité. Néanmoins, elle aidera à développer la consommation de la paille et améliorera sa valeur en protéines.

6. Acheter ou utiliser ses céréales
En été, tout est cher, il est donc possible d’utiliser ses céréales pour passer le cap de la sécheresse quand la paille ne suffit plus (rations cf. tableau ci-dessous). De plus en plus, on trouve des propositions de ventes de foin ou de luzerne sur pied. Vous retrouverez des annonces de ce type dans la messagerie de la chambre d’agriculture.

7. Se constituer un stock de dérobées
Tous les ans on le dit, le semis de dérobées après un escourgeon ou des pois de conserve donne souvent un faible rendement et abouti rapidement à un coût élevé de plus de 100 € la tonne de matière sèche. Néanmoins, ce stock d’enrubannage offre une sécurité fourragère pour l’année suivante, facile à distribuer en prairie et toujours moins cher qu’une alimentation sèche.

Le retour de la pluie
Oui, il faut l’espérer… Ne vous précipitez pas sur votre semoir d’engrais, les derniers apports n’ont pas joué pleinement, laissez donc la nitrification naturelle relancer la production d’herbe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Pour être juste, le prix d’un maïs sur pied s’établit en fonction du rendement  en grain, de la cotation sur le marché et de la culture qui sera implantée  par la suite.
Quel prix pour le maïs sur pied en 2021 ?
L’achat et la vente de maïs sur pied sont une pratique courante dans le département. Pour calculer le juste prix, deux méthodes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde