Aller au contenu principal

Canicule : du niveau 2, la Somme passe au niveau 3

La préfète de la Somme a enclenché le passage au niveau 3 du plan canicule, ce qui conduit à un niveau d'alerte « orange ».

Selon Météo France, des nuits chaudes sont attendues à partir de vendredi et des températures l’après-midi dépassant largement 35 degrés à l’intérieur des terres.
Selon Météo France, des nuits chaudes sont attendues à partir de vendredi et des températures l’après-midi dépassant largement 35 degrés à l’intérieur des terres.
© Pixabay

L'analyse des spécialistes de Météo-France est formelle : c'est bien un épisode de canicule durable auquel le département de la Somme va être confronté à partir de ce vendredi 7 août.

Comment cela se traduit ? « Des nuits chaudes à partir de vendredi et des températures l’après-midi dépassant largement 35 degrès à l’intérieur des terres », explique Météo France.

Pour le week-end et jusqu’au lundi 10 au moins, les températures nocturnes deviennent chaudes avec 18 à 23 degrès, et les maximales atteignant entre 35 à 39 degrès à l’intérieur des terres, voire localement 40 degrès dimanche. Sur le littoral, les maximales marquent 30 à 35 degrès samedi, elles sont en baisse dimanche.

Boire de l'eau et rester au frais

Compte tenu de ces conditions météorologiques, la préfète a déclenché le niveau 3 du plan canicule, à partir de vendredi, 12h, nécessitant une mobilisation particulière des services de l'Etat dans le département.

Les conseils de comportement individuels permettant de se protéger restent les mêmes : boire de l'eau plusieurs fois par jour ; manger normalement ; s'humidifier le corps plusieurs fois par jour à l'aide d'un brumisateur, d'un gant de toilette ou en prenant des douches ou des bains tièdes ; ne pas sortir aux heures les plus chaudes (11h-21h) ; porter un chapeau et des vêtements légers ; se rendre dans un endroit frais ou climatisé deux à trois heures par jour, tout en continuant de respecter la distanciation physique et les gestes barrières ; limiter vos activités physiques et sportives ; pendant la journée, fermez volets, rideaux et fenêtres ; aérer la nuit ; proscrire l'utilisation des ventilateurs.

Les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes (notamment les travailleurs exposés a la chaleur) encourent des risques de déshydratation. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment, surtout de l’eau ou des boissons non alcoolisées .

Dans tous les cas, il convient d’éviter les efforts physiques, de rester le moins possible exposé à la chaleur, de ne pas rester en plein soleil, de préserver l’intérieur de sa maison de la chaleur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde