Aller au contenu principal

Ceta : la FNB s'inquiète de la gouvernance des contingents d'importation

A la veille du vote de l’Assemblée nationale sur la ratification de l’accord de libre échange entre l’UE et le Canada (Ceta), la Fédération nationale bovine (FNB) s'inquiète, dans un communiqué du 22 juillet, de la gouvernance des contingents d'importation accordés. Selon elle, «la Commission européenne et le Canada pourront décider d’augmenter le volume du contingent de viandes bovines canadiennes importées... sans aucune consultation des Etats membres». Dans le cadre du Ceta, est en effet créé un Comité mixte destiné à prévenir les problèmes qui pourraient se présenter au cours de sa mise en œuvre.

Ce comité, indique le texte de l’accord, «peut décider d'amender les protocoles et annexes» du Ceta. Mais précise-t-il néanmoins cette décision doit «être prise conformément aux obligations et procédures internes respectives» de l’UE et du Canada nécessaires à l'entrée en vigueur de l'amendement. Les États membres devraient donc avoir une certaine maitrise sur ce qui s’y décide. Un contingent d’importation tarifaire à droit nul de 45 000 t par an de viande bovine sans hormone est progressivement ouvert depuis 2017 par l’UE pour le Canada dans le cadre du Ceta.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

mildiou pomme de terre
Un plan européen de lutte contre le mildiou réclamé

L’hiver et le printemps pluvieux ont favorisé le mildiou qui s’attaque aux cultures. Huit organisations demandent un plan d’…

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

La coopérative Sodiaal a un nouveau président

Le conseil d’administration de la coopérative Sodiaal, réuni ce mercredi 19 juin à Pau à l’occasion de l’Assemblée…

L'alliance rurale élections européennes Schraen Lassalle
Une défaite au goût amer pour l’Alliance rurale et des conséquences pour la chasse

Initiateur de la liste L’Alliance rurale, candidat en troisième position, le nordiste Willy Schraen dresse un constat amer de…

En raison des mauvaises conditions climatiques, au semis puis au printemps, le potentiel de rendement des céréales à paille  est dégradé.
Un potentiel dégradé en céréales à paille pour la France

Pluies et manque d’ensoleillement ont grevé le potentiel des céréales à paille ; le rendement de l’orge d’hiver est déjà…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde