Aller au contenu principal

Chasse et confinement : « On aura des réponses bientôt » avance Yves Butel

A l'issue d'une réunion de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS) qui s'est tenue cet après-midi, jeudi 5 novembre, le président de la fédération des chasseurs de la Somme a détaillé les premières mesures obtenues.

Dès samedi, des opérations de régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts pourront avoir lieu dans le département de la Somme. La chasse du gibier d’eau reste quant à elle suspendue.
Dès samedi, des opérations de régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts pourront avoir lieu dans le département de la Somme. La chasse du gibier d’eau reste quant à elle suspendue.
© Pixabay

La réunion aura duré 1h30 à Amiens cet après-midi et elle aura permis à ses participants d'évoquer non seulement la demande conjointe des chasseurs et du monde agricole de déroger aux règles du confinement pour organiser la régulation des espèces susceptibles de causer des dégâts, mais aussi l'attente des chasseurs de gibier d'eau.

Concrètement, qu'en est-il sorti ? Le président de la Fédération des chasseurs de la Somme, Yves Butel est formel : « Nous aurons des dérogations qui permettent de chasser le grand gibier responsable de dégâts mais aussi d'autres espèces susceptibles de provoquer des dégâts : lapin, pigeon, renard, mustélidés, corvidés ».

Cette dérogation devrait être à opérationnelle « à partir de samedi ». Ainsi, dès cette date, « nous pourrons être sur le terrain pour opérer quelques actes de régulation ».

Pour le gibier d'eau, encore de la patience

En ce qui concerne la chasse du gibier d’eau que ses aficionados réclament à cor et à cri, malgré l'obligation du confinement, « la préfète nous a écouté », indique Yves Butel. Il était accompagné lors de cette réunion de la CDCFS des présidents des associations de chasseurs de gibier d'eau de la Baie de Somme, Nicolas Lottin et de la Baie d'Authie sud, Eric Kraemer, ainsi que de quelques administrateurs de la FDC80.

Pour appuyer leur demande, les chasseurs de gibier d'eau ont pu faire valoir (entre autres) le rôle de sentinelle sanitaire qu'ils estiment jouer dans la surveillance de la propagation de l'influenza aviaire. Pour les services de l'Etat, l'heure reste à la réflexion : « La préfète nous a demandé de la patience et d'être collectivement intelligents », a souligné M. Butel ; une manière d'appeler les chasseurs de gibier d'eau à respecter les mesures de confinement en attendant d'avoir des nouvelles de leurs instances représentatives comme des pouvoirs publics.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L214
Une pétition demande la dissolution de L214
Des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour dénoncer les agissements de l’association de protection…
«Soulagement» pour les agriculteurs futurs méthaniseurs d’Ailly-sur-Somme
Après une consultation publique houleuse, et plusieurs modifications pour tenter de contenter tout le monde, le projet d’unité de…
Poulehouse se grille avec ses partenaires
Partageant largement sur les réseaux sociaux son différend avec le groupe coopératif Noriap, sa filiale Cocorette et Œufs Nord…
Yann Joly espère que le Tribunal de grande instance de Paris reconnaîtra le «trouble anormal de voisinage» causé par  les éoliennes. Il pourrait ainsi réclamer une indemnisation financière des pertes liées à l’arrêt de son élevage laitier. 
Yann Joly devant le TGI : « Je n’ai plus rien à perdre »
Yann Joly, ancien éleveur laitier du Boisle, a vu son troupeau dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013.…
Le méthaniseur de Fabien et Anne-Sophie Niquet assure une complémentarité à leur activité d’élevage laitier. 
Une diversification méthanisation réussie : ils partagent leur expérience
Ces 26 et 27 octobre, Fabien et Anne-Sophie Niquet ouvrent leurs portes aux professionnels de l’agriculture puis au grand public…
Pour le sénateur Demilly, Mousline est « essentielle pour l'est de la Somme »
Le 28 octobre, le groupe Nestlé, propriétaire de la marque Mousline, a annoncé que les activités de production et de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde