Aller au contenu principal

Chasseurs et agriculteurs, ce qui les divisent et les rassemblent

Le congrès national de la Fédération nationale des chasseurs, organisé à Paris le 23 octobre, a été l'occasion, pour les chasseurs et les représentants syndicaux agricoles conviés à l'évènement, d'étaler leurs divisions sur l'épineuse question des dégâts de gibiers. Et de trouver des compromis sur le bashing et la défense de la ruralité.

© Pixabay

« Nous ne voulons plus être les seuls à payer », ont martelé plusieurs représentants locaux de la FNC, confrontée à une hausse des indemnisations, liée à la prolifération des sangliers dans les campagnes françaises. « Les agriculteurs n'ont pas à payer ce qui incombe aux gestionnaires du gibier », a rétorqué le vice-président des JA Loïc Quellec, estimant qu'il est « inadmissible de voir notre outil de travail endommagé, alors que certaines méthodes de chasse, comme l'agrainage et le lâcher de gibier sont encore pratiquées ».

Entraide sur des sujets partagés

Pour calmer les tensions, la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a proposé aux chasseurs un « contrat d'entraide », prévoyant un « renforcement des moyens de régulation des sangliers », une « amélioration des conditions d'indemnisation » des agriculteurs, et la mise en place « d'actions conjointes en faveur de la biodiversité », particulièrement sur le petit gibier en raréfaction.

Willy Schraen, président de la FNC, a salué « la main tendue » de Christiane Lambert. Chasseurs et agriculteurs se sont mis d'accord pour appeler à faire face ensemble aux « attaques des animalistes », au « bashing » et à « défendre la ruralité ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Chaque année, environ 10 % des fermes du département de la Somme font  l’objet d’un contrôle administratif, ce qui apparait relativement faible selon  l’administration départementale.
«Trop» de contrôles chez les agriculteurs ? La DDTM répond

Lors de la session de la Chambre départementale d’agriculture de la Somme du 19 mars dernier, l’administration départementale…

Présentation des Prim'holstein.
Les vaches Prim’holstein, les stars de la Foire agricole de Montdidier

Le lundi 1er avril avait lieu la traditionnelle Foire agricole de Montdidier, avec de nombreux exposants. Parmi les…

Dans certaines régions de production, les conditions d’arrachage et de stockage ont été perturbées par les conditions  météorologiques, obligeant planteurs, usines et coopérative à s’adapter.
Les trois raisons d’une rémunération «jamais atteinte» pour les betteraviers de Tereos

Le groupe coopératif sucrier Tereos a annoncé fin de semaine dernière une rémunération «jamais atteinte» des betteraves à ses…

Gros rendement pour la campagne 2023-2024 de collecte des pneus

Au cours de l’hiver, pendant trente jours, 370 exploitations agricoles de la Somme ont participé à la collecte des pneus…

Quatre kilomètres de haies pour protéger un captage d’eau

En s’associant à un partenaire privé, Christophe Desmis, un agriculteur du Santerre, fait le pari de planter quatre kilomètres…

Le retard pris dans les semis inquiète la CGB comme l’Institut technique de la betterave (ITB) avec un risque «jaunisse»  fort cette année.
Des premiers semis de betteraves sous un ciel nuageux

C’est toujours dans l’attente d’un contingentement des volumes de sucre importé d’Ukraine et de l’autorisation de certaines…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde