Aller au contenu principal

Classement des carcasses : les réclamations des éleveurs facilitées

Les éleveurs de bovins disposent désormais des informations d’abattage de leurs animauxdès le lendemain de l’abattage.
Les éleveurs de bovins disposent désormais des informations d’abattage de leurs animauxdès le lendemain de l’abattage.
© D. R.

Les éleveurs de bovins disposent désormais des informations d’abattage de leurs animaux (poids et classement notamment) dès le lendemain de l’abattage à 7h, facilitant les éventuelles contestations. C’est l’une des mesures prévues par l’accord conclu au sein d’Interbev (interprofession bétail et viandes) le 19 septembre 2019, qui vient d’être étendue à l’ensemble des opérateurs par un arrêté paru au JO le 4 janvier 2020.

D’après l’accord interprofessionnel, les abatteurs doivent transmettre les informations d’abattage à Normabev (l’association en charge de la gestion de ces données) le jour de la tuerie, au plus tard à 22h. Autre nouveauté : cet accord permet à Normabev de traiter les réclamations même «dans le cas où la carcasse n’est plus entière et si la demande de réclamation a été faite dans les 24h après la mise à disposition des informations».

Chaque année, environ mille carcasses font l’objet de réclamations, avec un impact parfois non négligeable sur les prix payés aux éleveurs. Par ailleurs, le financement du système de suivi interprofessionnel PPCM (préparation, pesée, classement et marquage) n’évolue pas en 2020, indique Normabev à Agra Presse. La cotisation reste fixée à 80 centimes par bête, répartis à parts égales entre l’éleveur et l’abatteur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde