Aller au contenu principal

Contre les dégâts, la régulation des corbeaux et pigeons reste possible

Malgré le confinement, il est toujours possible d’obtenir une autorisation administrative individuelle de destruction à tir des corbeaux et pigeons ramiers susceptibles d’occasionner des dégâts.

© Pixabay

Concernant le pigeon-ramier, la période de destruction à tir s’étend du 1er avril au 30 juin 2019 sur l’ensemble du département de la Somme pour les dégâts aux cultures d’oléagineux, protéagineux, pois de conserve et cultures maraîchères, sur autorisation individuelle. Compte tenu des mesures nationales exceptionnelles, il convient d’accompagner sa demande d’autorisation par un courrier de motivation (risque de dégâts importants) et d’engagement à respecter les mesures sanitaires en place.

Des tirs pour prévenir les dégâts

En ce qui concerne les corvidés, la période de destruction à tir peut aller du 1er avril jusqu’au 10 juin sur autorisation individuelle. Le demandeur doit motiver sa demande de destruction, à savoir : dans l’intérêt de la santé et de la sécurité publique, assurer la protection de la faune et de la flore ou encore prévenir des dommages importants aux activités agricoles, forestières et aquacoles. Le tir du corbeau freux peut s’effectuer dans l’enceinte de la corbeautière ou à poste fixe matérialisé de main d‘homme.

Pour le président de la commission « dégâts aux cultures » de la FDSEA 80, Denis Delattre, pas question de baisser la garde contre les dégâts causés, malgré le contexte actuel : « Bien que cette période sanitaire soit difficile et qu'il y a des contraintes, les agriculteurs continuent le travail dans les champs. Il est donc primordial de continuer à nous envoyer vos déclarations et photos de dégâts. La mobilisation pour obtenir la régulation de ces espèces continue ».

A qui s'adresser ?

Les formulaires de demandes d’autorisation de destruction des espèces nuisibles sont à télécharger sur le site de la préfecture (www.somme.gouv.fr) ou sur site de la Fdsea de la Somme (www.fdsea80.fr) et à renvoyer à la DDTM de la Somme : 35, Rue de la VALL, 80000 Amiens. Pour tout renseignement, contactez Julie Sellier, juriste droit rural à la FDSEA de la Somme par téléphone au 06 27 02 49 86

Les déclarations de dégâts sont à télécharger sur le site de la Fdsea de la Somme (www.fdsea80.fr) et à renvoyer à Julie Sellier, FDSEA de la Somme, 19 Bis Rue Alexandre Dumas, 80096 AMIENS Cedex 3 ou par email à julie.sellier@fdsea80.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde