Aller au contenu principal

Coronavirus : peu d'effet pour les exportateurs de broutards

Jusqu'ici, les mesures sanitaires prises par le gouvernement italien pour lutter contre la propagation du coronavirus avaient eu un «impact modéré» sur les exportations françaises de broutards bien que leur principale destination soit l'Italie, rapporte Benoit Albinet, directeur de Deltagro, entreprise d'export de bovins vifs. «Les flux ne sont pas interrompus, les volumes sont presque normaux, les abattoirs continuent de tourner, des places d'engraissement se libèrent dans les élevage». «Ce n'est pas catastrophique», étaye Frédéric Lagarde, directeur commercial chez EuroFrance. Mais l'extension dimanche de mesures de confinement à toute l'Italie du Nord, principal bassin d'engraissement des broutards, puis à toute l'Italie ce 3 mars, inquiètent : «Ce sont surtout les dysfonctionnements d'entreprises qui nous inquiètent, car il est recommandé de mettre en congés ou en télétravail les salariés», analyse Benoit Albinet. «Nous ne connaissons pas encore les conséquences», affirme Frédéric Lagarde. L'épisode intervient toutefois à une période de l'année où les exportations de broutards ralentissent, note-t-il. Côté consommation, la viande issue de broutards serait peu affectée, car surtout consommée en GMS et boucheries traditionnelles, et peu hors domicile.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lait : un accord «historique» avec E. Leclerc
Le 9 juin, plusieurs laiteries et OP ont signé un accord avec E. Leclerc qui induit une rémunération supplémentaire de 5 €/1 000…
McCain s’engage dans l’agriculture régénérative
L’industriel spécialisé dans la transformation de la pomme de terre a annoncé le 9 juin son intention d’accompagner les…
Présence de rhizoctone brun sur tiges de pommes de terre.
Des parcelles de pommes de terre à surveiller
Mildiou d’abord, mais aussi traces de rhizoctone brun sur la tige et viroses sont à surveiller actuellement dans les champs de…
Désherbant non conforme : plus de peur que de mal... dans la Somme
Alertés au même titre que leurs homologues d’autres régions, les betteraviers de la Somme pourraient avoir échappé aux…
Des trucs et des astuces qui changent la vie
Ils en ont, de l’imagination, les éleveurs des Hauts-de-France. Dans les exploitations, des idées ingénieuses naissent pour…
Gérard Clay et Philippe de Raynal ont évoqué mardi 2 juin les contours de la stratégie qu’ils ont commencé à mettre en œuvre pour Tereos.
Pour trouver de meilleurs résultats, Tereos affiche un nouveau cap
Le groupe coopératif sucrier et amidonnier Tereos veut rapidement tourner la page d’un exercice 2020-2021 qui voit ses chiffres s…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde