Aller au contenu principal

Coronavirus : peu d'effet pour les exportateurs de broutards

Jusqu'ici, les mesures sanitaires prises par le gouvernement italien pour lutter contre la propagation du coronavirus avaient eu un «impact modéré» sur les exportations françaises de broutards bien que leur principale destination soit l'Italie, rapporte Benoit Albinet, directeur de Deltagro, entreprise d'export de bovins vifs. «Les flux ne sont pas interrompus, les volumes sont presque normaux, les abattoirs continuent de tourner, des places d'engraissement se libèrent dans les élevage». «Ce n'est pas catastrophique», étaye Frédéric Lagarde, directeur commercial chez EuroFrance. Mais l'extension dimanche de mesures de confinement à toute l'Italie du Nord, principal bassin d'engraissement des broutards, puis à toute l'Italie ce 3 mars, inquiètent : «Ce sont surtout les dysfonctionnements d'entreprises qui nous inquiètent, car il est recommandé de mettre en congés ou en télétravail les salariés», analyse Benoit Albinet. «Nous ne connaissons pas encore les conséquences», affirme Frédéric Lagarde. L'épisode intervient toutefois à une période de l'année où les exportations de broutards ralentissent, note-t-il. Côté consommation, la viande issue de broutards serait peu affectée, car surtout consommée en GMS et boucheries traditionnelles, et peu hors domicile.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde