Aller au contenu principal

Insolite
De la musique et des campeurs pour effaroucher les sangliers

Après les vignerons qui recrutent des « rangers » pour protéger leurs parcelles contre l'intrusion de sangliers, d'autres font appel à des campeurs « bruyants ». L'histoire se passe dans l’Hérault.

Dégâts de sangliers
Le viticulteur Olivier Moreau propose d'accueillir des campeurs "bruyants" sur ses parcelles pour tenter de dissuader les sangliers d'y venir.
© Domaine de Terre Mégère

L’annonce est on ne peut plus sérieuse, même si le ton peut prêter à sourire. Confronté à des dégâts de sangliers dans ses parcelles de vignes, Olivier Moreau, vigneron à Cournonsec, près de Montpellier, a posté fin juillet un message sur le réseau social Facebook comme un appel au secours.

Comme l’an dernier, il propose aux touristes en vadrouille de venir s’installer chez lui dans le but d’effaroucher des suidés qui s’en prennent à ses grappes : « Comme l'année dernière, nous lançons notre proposition un peu spéciale ! Pour des baroudeurs, des fêtards, des va nu pieds, en camion, en vélo, à pied... En tente, en hamac ou à la belle étoile... Pour ceux qui voudraient participer à notre métier de vignerons d'une façon originale ! Squatter les abords de nos vignes, un jour, deux, dix... pour tenter d'intimider les sangliers qui, inlassablement, toutes les nuits, viennent dévorer nos raisins... », peut-on lire sur la page Facebook du Domaine de Terre Mégère.

dégâts de sangliers
© Capture d'écran - Facebook

L’offre est valable jusqu’à « fin août », et le vigneron, pas ingrat, promet « d’offrir du vin ». Le succès est tel qu’Olivier Moreau croule sous les propositions. Il y a quelques jours, il a dû se résoudre à freiner l’engouement suscité par son annonce : « Je ne sais plus trop par où commencer ni à qui répondre (…) Pour commencer vous avez saisi qu'il s'agit juste d'un bout de terrain, avec une jolie vue certes mais rien d'autre. C'est de la garrigue, végétation basse, sol caillouteux, risque incendie maxi plus. S’il y a des gens qui ne sont pas et motivés, surtout si vous avez un camion autonome, la proposition reste valable. Mais si vous êtes de l'autre côté de la France, voire à l'étranger comme c'est le cas de beaucoup des messages que nous avons reçu, vraiment ça ne mérite pas de cramer du gazoil pour ça... »

Le Domaine de Terre Mégère s’étend sur treize hectares, cultivés en bio. Au micro de la radio France Bleu, Olivier Moreau explique que les sangliers sont pour lui une calamité depuis cinq ans maintenant. Et que même les clôtures électriques qu’il a posé sont sans effet. Alors peut-être la musique…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde