Aller au contenu principal

Énergie
De plus en plus de terres agricoles allemandes sacrifiées au solaire

Les demandes pour installer des parcs photovoltaïques sur des terres agricoles sont de plus en plus nombreuses outre-Rhin parce qu’y produire de l’énergie est devenu plus rentable que de les cultiver.

Ces parcs de panneaux solaires se développent dans les régions de l’Est allemand, avec ses grandes exploitations, mais surtout dans le Sud, en Bavière et au Bade-Wurtemberg, sur de petites et moyennes exploitations.
© Pixabay

On dénonce de manière récurrente en Allemagne la trop grande perte de terres agricoles pour les besoins de l’urbanisation, de d’industrialisation et des communications. Elle atteint plus de 70 ha/jour actuellement, alors que les objectifs, jamais atteints, veulent la réduire à 30 ha/jour. Maintenant les parcs de panneaux solaires sur terres agricoles, qui se multiplient à grande vitesse, viennent encore augmenter ces emprises.

En effet, les fermages payés en Allemagne pour installer des parcs solaires sur terres cultivées sont 10 fois plus élevés que les fermages courants, avec de surcroit une garantie sur 20 ans. Ces surfaces disparaissent de la production agricole. Certes, des solutions techniques sont proposées pour des doubles productions ou des productions d’énergie en limites de parcelles. Mais ce sont des solutions qui peuvent individuellement intéresser, mais intéressent peu les investisseurs.

Ces parcs de panneaux solaires se développent dans les régions de l’Est allemand, avec ses grandes exploitations, mais surtout dans le Sud, en Bavière et au Bade-Wurtemberg, sur de petites et moyennes exploitations.

200 parcs en Bavière 

Dans ces régions, les implantations étaient autorisées jusqu’à présent sur les jachères, sur d’anciens terrains militaires et autres terres déjà perdues par l’agriculture. Elles le sont désormais sur les terres agricoles, avec une limite peu respectée de 100 Mégawatts de production. Actuellement il y a des demandes de construction pour plus de 200 parcs rien qu’en Bavière.

A l’Est, dans le Brandebourg par exemple, une exploitation agricole de 2 500 ha projette d’installer un parc de 286 ha de panneaux solaires pour compenser ses pertes de rendement dues aux sécheresses successives. En tout cas, les demandes se multiplient dans les mairies, demandes pour lesquelles les soutiens divers ne manquent pas. 

En Allemagne, on a bonne conscience en plus avec ces investissements, puisqu’on fait quelque chose pour l’environnement et de toutes manières l’agriculture devient de plus en plus difficile et compliquée. Il est parfois difficile pour les agriculteurs de résister à de telles offres. Les organisations agricoles estiment, que même si elles considèrent qu’il faudrait réserver ces panneaux solaires sur les toits, il s’agit d’un atelier rémunérateur supplémentaire, pour les exploitations agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde