Aller au contenu principal

Défaut d'entretien du chemin : la commune n'est pas responsable des dommages

Les chemins ruraux font partie du domaine privé de la commune.

Il n’y a pas de dépenses d’entretien obligatoires pour les chemins ruraux.
Il n’y a pas de dépenses d’entretien obligatoires pour les chemins ruraux.
© S. Leitenberger

La responsabilité d'une commune en raison de dommages trouvant leur origine dans un chemin rural n'est pas, en principe, susceptible d'être engagée sur le fondement du défaut d'entretien normal. C’est que rappelle un arrêt du Conseil d’Etat en date du 26 septembre 2012.
En l’espèce : «le propriétaire d'une parcelle desservie seulement par un chemin ouvert à la circulation comportant des nids de poule et des nappes d'eau stagnante a demandé à la commune de réparer les dommages qu'il estimait avoir subis du fait de l'usure prématurée de son véhicule et du risque encouru pour sa santé.
La commune a rejeté sa demande au motif que le chemin était un chemin rural dont l'entretien n'était pas à sa charge». Successivement, les juges du fond et le Conseil d'Etat confirment l'absence de responsabilité de la commune en cas de préjudice causé par le mauvais entretien du chemin rural.
Les chemins ruraux sont des chemins appartenant aux communes, affectés à l'usage du public, mais qui n'ont pas été classés comme voies communales. Ils font partie du domaine privé de la commune. Mais leur entretien ne figure pas parmi les dépenses obligatoires mises à la charge de la commune par la loi, contrairement aux dépenses d'entretien des voies communales.
Par conséquent, la responsabilité de la commune ne peut, en principe, être engagée par l'usager victime d'un préjudice résultant du défaut d'entretien du chemin concerné.
Il en est toutefois autrement lorsque la commune a exécuté, postérieurement à l'incorporation du chemin dans la voirie rurale, des travaux destinés à en assurer ou à en améliorer la viabilité, et a ainsi accepté d'en assumer, en fait, l'entretien. Tel n'était pas le cas en l'espèce. La simple déclaration écrite, par le maire, de son intention de faire au mieux pour résoudre le problème posé par le mauvais état du chemin n'équivaut pas à la réalisation de travaux d'entretien, et n'engage donc pas la responsabilité de la commune.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lait : un accord «historique» avec E. Leclerc
Le 9 juin, plusieurs laiteries et OP ont signé un accord avec E. Leclerc qui induit une rémunération supplémentaire de 5 €/1 000…
Présence de rhizoctone brun sur tiges de pommes de terre.
Des parcelles de pommes de terre à surveiller
Mildiou d’abord, mais aussi traces de rhizoctone brun sur la tige et viroses sont à surveiller actuellement dans les champs de…
McCain s’engage dans l’agriculture régénérative
L’industriel spécialisé dans la transformation de la pomme de terre a annoncé le 9 juin son intention d’accompagner les…
Né dans le Nord, le Lin Français se développe dans l’Aisne
Portée par une demande mondiale croissante tirée notamment par la Chine et l’Inde, l’entreprise de teillage Le Lin Français-Jean…
Trois premiers prix au CGA : «la reconnaissance de notre travail»
La remise des prix du Concours des pratiques agro-écologiques avait lieu ce 20 mai. Trois agriculteurs de la Somme sur les cinq…
Gérard Clay et Philippe de Raynal ont évoqué mardi 2 juin les contours de la stratégie qu’ils ont commencé à mettre en œuvre pour Tereos.
Pour trouver de meilleurs résultats, Tereos affiche un nouveau cap
Le groupe coopératif sucrier et amidonnier Tereos veut rapidement tourner la page d’un exercice 2020-2021 qui voit ses chiffres s…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde