Aller au contenu principal

Faits divers
Des rodéos sauvages dans les champs samariens qui agacent

Plusieurs traces de passages d’un ou plusieurs véhicules ont été constatés ces derniers jours dans des parcelles cultivées dans le sud-ouest de la Somme. Les agriculteurs victimes s’interrogent avant d’envisager de déposer une plainte.

dégâts sur blé
Sur 700 mètres, le blé a été roulé par un véhicule dans l'une des parcelles de Stéphane Leullier, agriculteur à Caulières.
© Stéphane Leullier

Depuis qu’ils ont découvert des traces de passage d’un ou plusieurs véhicules dans leurs parcelles, plusieurs agriculteurs du sud-ouest de la Somme s’interrogent sur l’identité et la motivation du (ou des) auteur(s) de ces dégradations. Installé à Caulières, Stéphane Leullier a découvert presque par hasard qu’une partie du blé qu’il compte récolter d’ici quelques jours a été vandalisée. Joint mardi 21 juin en fin de journée, il explique s’être rendu compte des dégâts « hier soir (lundi, ndlr) après avoir entendu pendant une réunion de Cuma que des agriculteurs avaient trouvé des traces dans leurs champs. Quand je suis allé en tracteur faire un tour de mes champs, j’ai découvert les dégâts ».

La parcelle en question se trouve au lieu-dit « Bois d’Offignies ». Sur environ 700 mètres, la culture a été endommagée : « Heureusement, soupire l’agriculteur, le véhicule a suivi les roues de traitement, mais dans d’autres parcelles, chez des collègues, les traces vont dans tous les sens… » Il a suffi en effet à Stéphane Leullier de publier lundi soir sur sa page Facebook une photo de l’une de ses parcelles pour que d’autres agriculteurs racontent aussi ce qu’ils ont découvert chez eux.

Dans les villages voisins de Caulières, les dégâts sont tout aussi importants, comme le montre une photo postée par Gabin Boxoën, agriculteur dans la commune de Saint-Maulvis. Chez lui, c’est une grande boucle qui a été dessinée. D’après lui, les faits se seraient déroulés « entre jeudi et samedi » derniers. A Lignières-Châtelain, Adrien Crété explique avoir constaté des dégâts après la nuit du samedi 18 au dimanche 19 juin. Pour Alexandre Lesot, les dégâts sont sur les communes de Belloy-sur-Somme, Villers-Campsart, tandis que Samuel Leullier rapporte les mêmes faits sur la commune de Boulainvillers.

Chez Gabin Boxoën, agriculteur dans la commune de Saint-Maulvis, c'est une boucle qui a été dessinée dans l'un de ses champs.
© Gabin Boxoën

Avec un autre de ses collègues agriculteurs, Stéphane Leullier s’occupe actuellement de recueillir d’autres témoignages. « Nous avons prévenus la gendarmerie qui nous a conseillé de ne pas en rester là ». L’idée d’une plainte collective fait son chemin, en espérant que des indices soient trouvés pour permettre d’identifier le ou les auteur(s) : « Franchement, on a mal au cœur quand on voit cela, assure M. Leullier. Le montant des dégâts, ce n’est pas le plus important. Ce qui est rageant, c’est qu’on s’en prend encore au métier d’agriculteur. Cela s’ajoute aux bouteilles et aux papiers qui sont jetés dans les champs, aux dépôts sauvages d’ordures… Celui qui a fait ça n’a pas conscience qu’il détruit ce qui va le nourrir… »  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Bien que son industriel laitier, Danone, pousse à plus de production, le jeune Thomas Buquet a joué la prudence  et l’exploitation ne devrait pas produire plus. Au contraire, l’objectif est de descendre entre 70 et 75 vaches.
Un robot pour conforter la gestion du travail
À 26 ans, tout juste installé depuis un peu plus d’une année en Gaec avec son frère Nicolas à Blargies, dans le Nord-Ouest de l’…
Atelier de multiplication porcin cherche son nouvel éleveur
Depuis trente-trois ans, Agnès Boone-Duacheux exerce avec passion son métier d’éleveuse porcin spécialisée en multiplication,…
Rien qu’en 2022, la facture énergétique pour Sodiaal s’élève à 100 millions  d’euros supplémentaires par rapport  à l’an dernier.
Sodiaal décroche et s’en excuse auprès de ses coopérateurs
À la traîne depuis quelques mois en matière de prix du lait payé aux éleveurs par rapport à d’autres entreprises laitières, la…
Bertrand Achte, Maxence Turbant, Erwin Pardon et Leslie Camus.
Pas d'accord avec McCain sur les prix pour la campagne 2024
C'est historique : pour la seconde fois depuis sa création en 1997, le Gappi et McCain n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur…
Cristal Union
Cristal Union paiera « plus de 40 euros par tonne » les betteraves récoltées en 2022
Sans attendre la fin de la période d’arrachages des betteraves, le groupe coopératif Cristal Union a fini lui aussi par annoncer…
Quand il imagine un parcours d’obstacles, Arnaud Bazin pense toujours au cheval avant tout.
Arnaud Bazin, metteur en scène des concours de saut d’obstacles
Dans un concours hippique, c’est lui qui amène le décor. Il fait en sorte que les acteurs, couples cheval-cavalier, puissent y…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde