Aller au contenu principal

Pommes de terre
Des surfaces de pommes de terre en hausse, notamment en Picardie

Les plantations en pommes de terre de conservation* (frais & industrie) s’élèveraient à 156 940 ha en 2023 contre 152 590 ha en 2022, soit une hausse de 2,9 % des surfaces (+ 4 350 ha).

pommes de terre surfaces
© Pixabay

« Si ce chiffre ancre la poursuite du développement de la filière pomme de terre de conservation en France, il démontre aussi, en ‘trompe l’œil’, les profonds bouleversements économiques en cours au sein de la filière pomme de terre » ont indiqué il y a quelques jours l’UNPT et le CNIPT. Ainsi, « une importante partie des hectares dédiés, jusqu’en 2022, à la production de pommes de terre féculières et de plants de pommes de terre a contribué à répondre fortement à la demande industrielle française et européenne ». Ce transfert de surfaces « inédit » ce traduit par des « déséquilibres » dans les différents débouchés de la filière pommes de terre française, et pose « question sous les angles de la désindustrialisation (fécule) et de la souveraineté alimentaire (plants) ».

+ 2580 hectares en Picardie

Dans le détail, les hausses de surfaces les plus importantes concernent la région des Hauts-de-France (+3 620 ha), et notamment la Picardie (+2 580 ha) fortement concernée par les reports de la filière fécule. Les Hauts-de-France conservent ainsi le 1er rang de producteur de pommes de terre de conservation avec près de 64 % des surfaces françaises. Avec 14 010 hectares (+ 6 %), la région Champagne-Ardenne est la deuxième région de production, devant le Centre-Val de Loire (12 220 hectares, - 4,8 %), et la Haute Normandie (11 040 hectares, -1,3 %).

L’UNPT et le CNIPT insistent par ailleurs sur les conditions de début de campagne « délicates » (plantations retardées par les conditions météorologiques, levées des plants hétérogènes, végétation réduite, ravageurs, etc.). Il est toutefois beaucoup trop tôt pour envisager des perspectives de rendement et la météo estivale aura comme chaque année, toute son importance dans un contexte d’une ressource en eau d’irrigation toujours plus contrainte dans de nombreux bassins.

*Résultat de l’étude de terrain réalisée par l’UNPT pour le compte du CNIPT

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

dossier PAC dépôt dossier aides PAC
La date limite de dépôt des demandes d’aides de la PAC repoussée

Les demandes d’aides de la PAC liées à la surface au titre de la campagne 2024 pourront être déposées jusqu’au vendredi 24 mai…

RN 25 Beauval
RN 25 : un accord unanime présenté à Beauval

Les exploitants et propriétaires concernés par les expropriations du chantier de rénovation de la RN25 étaient conviés à une…

Élaboré et servi par Martin Ebersbach, le vin de la Ferme des Vœux est blanc (rosé) pétillant, élaboré selon une méthode champenoise.
Au Vignoble des Vœux, une longue attente bientôt récompensée

La diversification vers la viticulture engagée par Martin Ebersbach à la Ferme des Vœux enthousiasme le Conseil départemental…

En visite à l’EARL des enclos, la ministre Pannier-Runacher a assuré que «quand on met en place des réglementations,  ce n’est pas pour le plaisir mais parce qu’il y a urgence à répondre au dérèglement climatique».
Dans la Somme, Agnès Pannier-Runacher prend la défense d’Egalim

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendue le 17 avril au Crotoy…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde