Aller au contenu principal

Elevage
Des trucs et des astuces qui changent la vie

Ils en ont, de l’imagination, les éleveurs des Hauts-de-France. Dans les exploitations, des idées ingénieuses naissent pour faciliter les tâches du quotidien. Les pépites étaient récompensées ce 11 juin, lors de la remise des prix du concours Trucs et astuces.

 

 

David Bazin, installé en Gaec à Saint-Aubin-Rivière (80), paille rarement les veaux, installés dans des igloos collectifs. Cette tache est confiée à un autre associé. «Mais le jour où j’ai dû le faire, je me suis pris le pied dans un cornadis en l’enjambant, je suis tombé, et je me suis fait mal à l’épaule. Je me suis dis qu’il fallait trouver un système pour ne plus être obligé d’entrer dans le parc.» Après cogitation, l’idée est née : un tube à paillage est désormais installé devant chaque igloo. «Il s’agit d’un tube formé de bidons de 200 l de récupération, coupés aux deux extrémités, assemblés avec des boulons et du fil de fer. Le tout forme un tube, fixé à la charpente. La goulotte est suffisamment large pour que la pailleuse puisse envoyer la paille dedans.» Le paillage est désormais plus rapide et l’émission de poussières est réduite.

Une invention pratique, qui améliore la sécurité au travail, avec un budget 0 €. «Parfaitement l’esprit du concours Trucs et astuces», acquiesce Anthony Chemin, conseiller en élevage laitier à la Chambre d’agriculture de la Somme. Ce challenge, organisé pour la deuxième fois par la Chambre d’agriculture régionale, valorise l’ingéniosité des agriculteurs qui ont élaboré un dispositif leur simplifiant le travail. Une quarantaine de candidatures, pour trente participants, ont été soumises cette année. Pour ce tube à paillage, le Gaec Bazin s’est vu remettre le premier prix, ainsi qu’un chèque de 1 500 €.

 

Des bâtiments bien ventilés

Les deuxième et troisième prix ont récompensé des éleveurs soucieux de la ventilation de leur bâtiment. Pour le bâtiment de ses vaches laitières, L’EARL Lavoisier, à Boursin (62), a ainsi fabriqué un bardage coulissant, qui s’ouvre ou se ferme à l’aide d’un simple cric de voiture. «Il permet, l’hiver, de fermer la totalité du bardage ajouré en bois, et l’été, d'avoir une planche sur deux ouverte et ainsi d'avoir une excellente ventilation», explique Stéphane Lavoisier. Jérôme Grocaux, éleveur ovin de Billy-sur-Aisne (02), a pensé à des filets brise-vent à ouverture horizontale pour réguler la température sur la partie désirée. Cerise sur le gâteau : le montage sur des arceaux facilite le passage près des auges.

Bien souvent, l’invention d’un «truc» est associé à une anecdote. Patrick Feuillet, éleveur bovin à Mont-Saint-Jean (02), a fait preuve d’imagination alors qu’il se trouvait dans l’embarras. «Je me préparais à recevoir mon vétérinaire pour une formation sur l’écornage. Alors que je tenais le fer brûlant en main, celui-ci m’a envoyé un sms pour me prévenir qu’il serait en retard. Je ne savais pas quoi faire de ce fer !» Ni une, ni deux, la tablette amovible d’écornage était créée, pour pouvoir poser le fer et les produits à hauteur d’homme. «Le vétérinaire en a pris une photo. Je me suis dit que mon idée en intéresserait d’autres.»

 

Une salle de traite adaptée au trayeur

Un prix de l’innovation a été décerné à l’EARL Lavoisier pour son plancher mobile pour salle de traite. «Nous sommes plusieurs à traire, entre ma mère, l’apprenti et moi-même, et ne faisons pas la même taille. J’ai donc imaginé un système de cadre de la même superficie que le plancher de la salle de traite, qui est posé sur des coussins d’air de camion aux quatre coins. Je peux plus ou moins les gonfler à l’aide du compresseur qui était déjà en salle de traite. Le plancher dispose ainsi d’une amplitude de 30 cm», présente Stéphane Lavoisier. 500 € ont été nécessaires pour mettre en place cette astuce. «C’est un équipement très intéressant, car il permet de prévenir les troubles musculo-squelettiques», commente Stéphane Verscheure, responsable de l’équipe production animale de la Chambre d’agriculture de la Somme.
 

 

Tous ces trucs et astuces seront détaillés dans un guide (caractéristiques techniques, coût, avantages de chaque innovation), pour pouvoir être transposés dans d’autres élevages.Contact : Gwendoline Elluin, 06 08 56 16 25, gwendoline.elluin@npdc.chambagri.fr

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour Antoine, Carole et Yann Lardeur, le robot d’alimentation est une réponse au manque  de main-d’œuvre pour leur atelier d’engraissement de quatre-cents taurillons. 
Un premier robot d’alimentation est installé dans la Somme
La famille Lardeur, installée en Gaec à Beauquesne, a fait le choix d’investir dans un robot d’alimentation Lely Vector pour son…
Richard sur terre met les pieds en baie de Somme
Le youtubeur défenseur de la ruralité Richard sur terre débarque ce week-end sur le littoral picard, à Cayeux-sur-Mer, où il sera…
OFB
« L’OFB va monter en puissance », selon son DG
L’agriculture « est un des combats prioritaires » de l’Office français de la biodiversité, a déclaré son directeur général,…
Forte pression mildiou : que faire ?
 Ne pas relâcher, continuer à protéger le feuillage, sont les conseils d'Arvalis Institut du végétal.
La nouvelle répartition des pulpes Tereos fait grincer la campagne
Tereos a décidé une nouvelle méthode de répartition des pulpes et une nouvelle grille de tarifs dès la prochaine campagne…
Pluies incessantes et orages violents frappent la campagne
Des orages localisés ont fortement touché des parcelles de la Somme ces derniers jours, notamment dans le secteur de Conty. Plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde