Aller au contenu principal

Des véhicules de chasseurs et leurs armes très convoités

Les fédérations départementales des chasseurs de la Somme et de l'Oise appellent leurs membres à être vigilants sur le vol d'armes et de matériels dans leurs véhicules après plusieurs affaires.

© FDC80

Quelques minutes suffisent pour que la journée bascule et qu'elle laisse un souvenir amer. Après qu'on lui ait signalé deux histoires similaires d'armes de chasse au cours des derniers jours, la fédération des chasseurs de la Somme lance un appel à la vigilance : « Des équipes de malfaiteurs très organisées, en action dans le département de la Somme, repèrent les véhicules des chasseurs – ce n’est pas trop difficile – pour voler l’arme ou les armes lorsqu’elles se trouvent à l’intérieur.

Les circonstances dans lesquelles les deux vols d'armes ont eu lieu sont courantes : « L’un des deux buvait un café avant le départ, son véhicule « prêt à partir » étant garé devant son entrée de garage », rapporte la FDC 80.

Mi-novembre, c'est la fédération des chasseurs de l'Oise qui lançait le même message d'appel à la vigilance, après avoir constaté « une recrudescence des vols d'armes, lors de parties de chasse, mais surtout aux domiciles » depuis le début de la saison 2019-2020, rapportait le Parisien, dans l'une de ses éditions du 12 novembre 2019.

Une série de recommandations

Pour prévenir toute tentative de vol, la fédération des chasseurs de la Somme rappelle quelques règles élémentaires : embarquer son arme dans la voiture au dernier moment ; ne pas laisser l'arme dans le véhicule pendant une halte, même brève ; ne pas laisser l'arme dans le véhicule pendant la pause déjeuner...

A la maison, recommande de son côté la fédération des chasseurs de l'Oise, les armes doivent être rangées « dans des coffres-forts ou des armoires fortes adaptées. À défaut, démontez une pièce essentielle de celle-ci afin de la rendre immédiatement inutilisable. Dans tous les cas, les armes doivent être déchargées afin d'éviter leur usage par des tiers. »

Que faire en cas de vol ?

En cas de vol d'arme, d'un élément de l'arme ou de munitions des catégories A, B ou C, le chasseur devra effectuer « immédiatement » une déclaration au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie.

La déclaration devra contenir les circonstances du vol, la marque et le modèle de l'arme, son calibre ainsi que son numéro de série. Un récépissé de déclaration de perte ou de vol est alors remis.

« Outre le désagrément de la perte de l’arme, le chasseur s’expose à de lourdes sanctions administratives », soulignait il y a quelques jours la fédération des chasseurs de la Somme. Peu de chasseurs le savent, mais le fait de laisser son arme dans un véhicule, sans surveillance, est considéré comme une négligence, ce qui vaut une inscription d’être inscrit au fichier FINIADA, entraînant la saisie réelle de toutes ses armes et le retrait du permis de chasser.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L214
Une pétition demande la dissolution de L214
Des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour dénoncer les agissements de l’association de protection…
Nicolas Mourier, épaulé d’Angélique, apprentie étudiante en agronomie à l’UPJV, poursuit l’amélioration de ses pratiques. Ici, un essai de différents couverts dans du blé.
Nicolas Mourier et l’ACS, de la praticité à la technicité
Ce 24 novembre, le député Leclabart organisait une table ronde sur le thème de l’agriculture régénératrice. Nicolas Mourier,…
Yann Joly espère que le Tribunal de grande instance de Paris reconnaîtra le «trouble anormal de voisinage» causé par  les éoliennes. Il pourrait ainsi réclamer une indemnisation financière des pertes liées à l’arrêt de son élevage laitier. 
Yann Joly devant le TGI : « Je n’ai plus rien à perdre »
Yann Joly, ancien éleveur laitier du Boisle, a vu son troupeau dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013.…
Le méthaniseur de Fabien et Anne-Sophie Niquet assure une complémentarité à leur activité d’élevage laitier. 
Une diversification méthanisation réussie : ils partagent leur expérience
Ces 26 et 27 octobre, Fabien et Anne-Sophie Niquet ouvrent leurs portes aux professionnels de l’agriculture puis au grand public…
Le 24 novembre dernier, Frédéric Morel, responsable de la région Hauts-de-France et Ardennes et Yann Lecointre,  directeur général d’Innoval ont présenté à quelque 130 éleveurs des Hauts-de-France les contours de la nouvelle entité coopérative baptisée Innoval née de la fusion entre Evolution, les entreprises de conseil en élevage BCEL Ouest  et Copavenir et le GDS de Bretagne. La suite de la journée était consacrée à des interventions techniques sur la reproduction animale.
Innoval, la coop de l’ouest qui gagne le nord
Quelque 130 éleveurs de la région ont assisté le 24 novembre dernier à une réunion de présentation des activités et du périmètre…
Cinq robots de traite DairyRobot R9500 sont installés dans deux bâtiments distincts (deux et trois robots), en circuit libre. 
Des robots GEA pour la traite confortable d’un gros troupeau
D’année en année, le Gaec de l’Argilière à Grandcourt (80) n’a cessé d’évoluer. 7 UTH s’y activent désormais, avec une grosse…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde