Aller au contenu principal

Edouard Philippe tire un trait sur les marchés de plein air

Le Premier ministre a annoncé hier soir la fermeture des marchés de plein air pour répondre à l'évolution du coronavirus. Certains pourront être maintenus à la demande des maires et après avis des préfets.

Malgré l'interdiction, certains marchés pourront être maintenus, à la demande des maires et suivant l'avis du préfet.
Malgré l'interdiction, certains marchés pourront être maintenus, à la demande des maires et suivant l'avis du préfet.
© Ville de Saint-Omer

Hier soir, Marc-Antoine Ringot, un jeune maraîcher installé à Delettes dans le Pas-de-Calais criait sa colère sur les réseaux sociaux : « Allez en grande surface c'est bien mieux ! Tout le monde touche tout ! Chez moi, personne ne touche ma marchandise puisque je sert tout le monde sans exception ! Et depuis 3 ans que je fais le marché. Tous mes clients respectent les mesures de sécurité ! ! Ça me gave. Continuez à manger la merde qu'on vous donne en grande surface avec tous les produits étrangers ! Continuez à importer les produits d'ailleurs pas chers, c'est mieux pour votre porte-monnaie et votre santé. Allez-y, continuez... » Quelques minutes plus tôt, il apprenait la décision du gouvernement d'interdire les marchés - y compris alimentaires -, à partir du mardi 24 mars.

Marchés maintenus avec dérogation

Alors que de nombreux syndicats, tant d'agriculteurs que de commerçants, défendaient au cours des derniers jours le maintien des marchés alimentaires, le gouvernement a tranché le débat par l'interdiction. « Nous avons pris la décision de fermer les marchés », a indiqué le Premier ministre lors du journal télévisé de TF1. Il précise toutefois qu'une dérogation sera possible, donnée par le préfet sur demande du maire de la commune qui souhaite « organiser un marché selon des règles strictes ».

30% des marchés déjà interdits

Le 22 mars, le conseil d'Etat avait enjoint le gouvernement « dans les 48 heures » à « évaluer les risques pour la santé publique du maintien en fonctionnement des marchés ouverts, compte tenu de leur taille et de leur niveau de fréquentation ». Il estimait que le « fonctionnement des marchés ouverts (...) paraît autoriser dans certains cas des déplacements et des comportements contraires à la consigne générale ».

Un peu avant ces annonces, Monique Rubin, présidente de la Fédération nationale des marchés de France, estimait que 30% des marchés hebdomadaires ont été interdits depuis le début du confinement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde