Aller au contenu principal

Environnement : la profession durcit le ton

Les représentants de la profession agricole invités par le préfet à échanger sur les sujets relatifs à l’environnement.

La profession agricole a rappelé au préfet que l’empilement de réglementations sur l’environnement ne doit pas mettre en péril la compétitivité de l’agriculture.
La profession agricole a rappelé au préfet que l’empilement de réglementations sur l’environnement ne doit pas mettre en péril la compétitivité de l’agriculture.
© AAP

Poursuivant l’initiative de son prédécesseur, le préfet de Région, Jean-François Cordet, a invité les représentants de la profession agricole à échanger sur les sujets relatifs à l’environnement lors d’une réunion de concertation le 4 février dernier. Méthanisation, nitrates, zones humides, bassins d’alimentation de captage… autant de dossiers qui ont été abordés.

Méthanisation : une volonté d’avancer
La profession s’inquiète du faible nombre de projets de méthanisation agricoles qui voient le jour en Picardie. Hubert Duez, président de la chambre régionale d’Agriculture, a fait valoir que la méthanisation n’est pas seulement le moyen de substituer une énergie renouvelable à l’existante, elle doit aussi favoriser le développement de nouvelles activités agricoles. Pourquoi un projet de création de serres pour valoriser la chaleur produite n’est-il pas subventionné ? Partageant la volonté de développer la méthanisation en Picardie, le préfet a proposé qu’une instance de concertation comprenant l’administration, l’Ademe et la profession agricole voit le jour rapidement afin d’analyser l’éligibilité aux subventions des projets en cours, au regard des orientations prises au niveau national.

Nitrates : extension de zonage et 5ème programme inacceptables
La directive nitrates a suscité de vives discussions. Laurent Degenne, président de la Fdsea de la Somme, a évoqué en termes vifs le récent zonage de la vallée de l’Authie : «le fonctionnement républicain a été bafoué. De nombreuses instances ont été consultées dont les chambres d’agriculture, le Codherst, le Conseil général. Toutes sont unanimes : la vallée de l’Authie n’avait pas à être classée en zone vulnérable. Le préfet coordonnateur de bassin s’est assis sur ces avis et a décidé seul de signer l’arrêté de zonage. La Fdsea de la Somme a engagé un recours auprès du tribunal administratif contre l’arrêté préfectoral». Conscient du problème, le préfet de Picardie propose d’attendre l’avis du juge du tribunal administratif.
Sur la mise en œuvre du cinquième programme, Olivier Dauger, président de l’USA de l’Aisne, s’inquiète de l’arrivée de mesures qui plafonneraient les apports et donc, à termes, à baisser les rendements. «Il faut encourager les méthodes visant à apporter au bon moment ce dont la plante a besoin, a-t-il déclaré. Plafonner les apports ne résout pas la problématique environnementale et risque de pénaliser la qualité des récoltes».

Mesurer les impacts économiques
En ce qui concerne les zones humides et les bassins d’alimentation de captages, la profession a demandé que l’impact économique de mesures environnementales contraignantes soit mesuré. «L’agriculture picarde est performante, son poids dans l’économie régionale est loin d’être négligeable. Trouvons des solutions pour mettre en œuvre les mesures environnementales sans aboutir à une sanctuarisation des espaces ni à une diminution de la production», a insisté Christophe Buisset, président de la Frsea Picardie. Benoit Rigolle, vice-président de Jeunes Agriculteurs de Picardie, a ajouté que dans ces conditions, le nombre d’installations, déjà très faible en 2012 ne risque pas de s’améliorer. En élevage on constate une baisse de 60% d’installations.
Jean-François Cordet a conclu en affirmant son adhésion à la position de la profession agricole. Le maintien de la compétitivité et des emplois en Picardie est une de ses préoccupations majeure. Les professionnels ont posé un certain nombre de questions à l’administration lors de cette réunion. Le préfet souhaite donc que cette instance de concertation se réunisse à nouveau pour évaluer les résultats des attentes de chacun.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde