Aller au contenu principal

Environnement
Hauts-de-France Propres : vous organisez un événement ? Faites-le savoir !

L'opération citoyenne de nettoyage de la nature revient pour une nouvelle édition les 18, 19 et 20 mars.

Hauts-de-France Propres
© Michaël Lachant - Hauts-de-France Propres

Il ne reste plus que quelques jours pour inscrire votre événement au programme régional de l’opération Hauts-de-France Propres. Hauts-de-France Propres, c’est cette opération ouverte à toutes personnes - privée ou publique - souhaitant organiser un ramassage local de déchets dans la nature. Habitants, randonneurs, agriculteurs, membre d’associations, chasseurs, pêcheurs, entreprises, lycées, communes, intercommunalités…sont ainsi invités à y prendre part. Organisée chaque année depuis 2017 par la Région en partenariat avec la Fédération régionale des chasseurs et l’Association régionale de pêche, elle compte aussi de nombreux mécènes et collectivités locales partenaires.

En inscrivant leur événement sur une plateforme dédiée, les organisateurs de rendez-vous de ramassage bénéficient gratuitement d’un ensemble de services - du matériel de ramassage (gants, sacs poubelle, chasubles), de l’enlèvement des déchets après le ramassage des supports de communication (affiches personnalisables, flyers) -, et d’une plus grande visibilité. La Région Hauts-de-France, qui coordonne l’opération, met en effet en place un dispositif de communication dédié : site internet, réseaux sociaux, relations presse, reportages vidéo et photographiques,…

Hauts-de-France Propres
L'affiche de la cinquième édition de Hauts-de-France Propres, programmée les 18, 19 et 20 mars prochains.
© Hauts-de-France Propres

Dans chaque département, des référents sont désignés pour accompagner l’organisation des opérations de collecte. Dans la Somme, il s’agit de Maxime Fourdinier pour la Fédération des Chasseurs (06 29 05 11 65 – mfourdinier@fdc80.com) et de David Dufrene pour la fédération de pêche (06 38 13 52 17 – david.dufrene@peche80.com) La date limite d’inscription d’un événement est fixée le 6 mars.

En 2020, la quatrième édition de Hauts-de-France Propres s’était déroulée les 6, 7 et 8 mars sur quelque 1229 points de ramassage. 49 000 participants avaient été recensés, ayant permis la collecte de 5263 m3 déchets ramassées. Pour savoir si ce (triste) record sera battu, rendez-vous dans les jours suivant la cinquième édition.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’augmentation de prix en vue pour les betteraves qui seront récoltées en 2023, mais des engagements techniques…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde