Aller au contenu principal

Intrusion en élevage : une relaxe qui passe mal

Deux militants d’une association animaliste ont été relaxés par le tribunal correctionnel de Laval le jeudi 14 janvier alors qu’ils s’étaient introduits illégalement dans un élevage porcin de Mayenne pour y voler des images.

Antispécisme
Face à l'absence de condamnation d'actes malveillants, l'antispécisme a encore de beaux jours devant lui.
© D.R.

La FDSEA de Mayenne a encore du mal à comprendre la décision d’une justice qu’elle attendait moins clémente. Le jeudi 14 janvier dernier, le tribunal correctionnel de Laval a en effet prononcé la relaxe de deux militants de l’association DxE qui s’étaient introduits en mai 2019 dans la nurserie d’un élevage porcin de Saint-Ouen-des-Vallons. Les militants de l’association anti-viande y avaient réalisé une vidéo, diffusée ensuite sur Facebook, pour dénoncer « une publicité mensongère de la marque Fleury Michon » et les conditions d’élevage des porcs.

Pour l’organisation syndicale, qui fait part de son « désarroi » dans un communiqué, la décision du tribunal est « incompréhensible ». « Comment ne pas être surpris de ce genre de décision qui va à l’encontre de de la protection des agriculteurs ? », interroge-t-elle. « Alors que chaque jour, les agriculteurs se lèvent et travaillent pour nourrir les Français, comment ne pas s’indigner que des personnes s’introduisent dans des propriétés privées ? »

L’autre question posée par la FDSEA de Mayenne est celle du risque sanitaire lié à des visites non encadrées. Elle explique ainsi continuer de « s’opposer aux intrusions sur les exploitations qui mettent en danger sanitairement les élevages ».

En novembre dernier, l'un des fondateurs de l'association Red Pill, ex-DxE, annonçait qu'il allait cesser son activité de vidéos clandestines en élevage par laquelle elle s’était faite connaître du grand public. « Nous avons arrêté les vidéos, j’ai fait ce que je pouvais, mais tout est figé, le système nous dépasse, les gens se moquent de ce qu’ils mangent », expliquait-t-il.  Cette annonce intervenait après que l'association ait perdu un procès en appel après une condamnation pour une vidéo dans un élevage de poules pondeuses dans le Morbihan. Quelques recherches permettent néanmoins de constater avec une certaine stupeur qu’elle reste active sur les réseaux sociaux.

Tribunal de Senlis
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde