Aller au contenu principal

Foncier
Jean Castex vient causer friches industrielles à Amiens

Le Premier ministre se déplace à Amiens ce samedi 8 janvier, pour parler de la reconversion des friches industrielles, accompagné de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et d’Emmanuelle Wargon, en charge du Logement.

Plus de mille personnes y travaillaient au XIXe siècle. Son activité a définitivement pris fin en 2021. La friche Cosserat, vestige d’un site industriel du quartier de Montières, à Amiens, sera bientôt totalement relookée en un «un quartier convivial de logements et d’activités économiques dans le respect de l’environnement et du patrimoine architectural», nommé La Tisserie, indique Matignon.

"La Tissera sera LE lieu amiénois dédié à la valorisation et à la transmission des savoir-faire locaux"

Le groupe Réalités, acquéreur du site en 2019, veut en faire un « projet urbain ambitieux, proposant une programmation mixte de logements, activités et services » tout en assurant « la préservation du patrimoine inscrit ».
© Réalités

 

Un projet certainement exemplaire aux yeux du gouvernement, puisque le Premier ministre, Jean Castex, a choisi de s'y rendre samedi 8 janvier pour évoquer la reconversion des friches industrielles. Sous l’impulsion du promoteur Réalités, le site de 40 000 m2 de surface de plancher sera doté de 10 000 m2 en réhabilitation, avec 400 logements projetés, 6000 m² d’espaces dédiés à l’activité économique et plus de 250 emplois espérés. «Demain, la Tissera sera LE lieu amiénois dédié à la valorisation et à la transmission des savoir-faire locaux», décrit Réalités à propos du «futur quartier».

Ces reconversions sont en cohérence avec la trajectoire “zéro artificialisation nette” en 2050

La visite est l'occasion, d'un échange entre les ministres - Jean Castex sera accompagné  de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et d’Emmanuelle Wargon, en charge du Logement - et des acteurs luttant contre l’artificialisation des sols, afin notamment de dresser un bilan du fonds friches et d’identifier ses perspectives. Dans le cadre de France Relance, «le Gouvernement déploie depuis l’an passé un fonds de 650 millions d’euros pour le recyclage des friches et du foncier artificialisé. Ces reconversions contribuent à la réduction par deux du rythme d’artificialisation des sols en cohérence avec la trajectoire “zéro artificialisation nette” en 2050 fixée par le Gouvernement et inscrite dans la loi Climat et Résilience", rappelle un communiqué. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Cet attelage complet est la copie miniature de l’équipement d’un agriculteur  qu’Illian connaît. Une fierté de l’avoir recomposé à l’identique.
Illian expose ses pépites à l'agree mini show
À tout juste seize ans, Illian Single est un passionné de miniatures agricoles. Voilà plusieurs années qu’il conçoit des dioramas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde