Aller au contenu principal

La filière laitière inquiète des négociations commerciales annuelles

Malgré deux années de hausses tarifaires, «nous ne sommes pas encore parvenus à couvrir tous les coûts de production», estime Jehan Moreau, directeur de la Fnil.
Malgré deux années de hausses tarifaires, «nous ne sommes pas encore parvenus à couvrir tous les coûts de production», estime Jehan Moreau, directeur de la Fnil.
© D. R.

Les négociations commerciales annuelles entre la grande distribution et ses fournisseurs reprennent, et les inquiétudes de la filière laitière également. Si tous les maillons amont entendent l’enjeu du pouvoir d’achat des Français dans le contexte particulier de crise sanitaire et économique, ils demandent à l’unisson une nouvelle valorisation des tarifs. Malgré deux années de hausses tarifaires, «nous ne sommes pas encore parvenus à couvrir tous les coûts de production», estime Jehan Moreau, directeur de la Fnil (industriels laitiers privés) interrogé par Agra Presse début octobre. Même son de cloche du côté des coopératives : «Nous ne sommes pas encore au bout de la démarche. Il y a nécessité d’aller chercher une troisième année consécutive de hausse des prix pour mieux couvrir les coûts de production», explique Damien Lacombe, président de la Coopération laitière. «Il faut remettre le retour au pouvoir d’achat à sa juste valeur. Nous attendons de façon très ferme les négociations sur le prix sur l’année 2021. De cela va dépendre le prix payé aux producteurs», revendique Marie-Thérèse Bonneau, vice-présente de la FNPL (producteurs laitiers, FNSEA) lors de la conférence de presse du syndicat le 30 septembre. Un comité de suivi des négociations commerciales est prévu à Bercy le 12 octobre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde