Aller au contenu principal

Aviculture
La grippe aviaire n’épargne pas les élevages samariens

Le gouvernement a relevé ce mardi au niveau maximum le risque de contamination des oiseaux au virus de la grippe aviaire. Après un premier foyer de cette maladie détecté dans un élevage de dindes du Morbihan, un élevage de la Somme est touché. 

Dans l’élevage concerné, la DDPP a mené une opération d'abattage des 26 400 dindes.
© Pixabay

La grippe aviaire n’a pas fini de faire parler d’elle. Un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène a été confirmé ce vendredi 1er décembre 2023, dans un élevage de dindes de Sailly-Flibeaucourt, indique la préfecture. Fin novembre, un premier foyer de cette maladie avait été détecté dans un élevage de dindes du Morbihan. Globalement, «la dynamique de l'infection se poursuit» en Europe, constate le ministère de l'Agriculture. Vingt-sept pays européens ont détecté le virus depuis le 1er août, selon le dernier bulletin de la plateforme française d'épidémio-surveillance en santé animale (ESA).

Pour éviter la propagation du virus, en plus de la vaccination obligatoire depuis le 1er octobre dans les élevages de plus de 250 canards, le ministère a donc généralisé ce 5 décembre plusieurs mesures de prévention. Dans les élevages de moins de cinquante volailles, les animaux doivent être placés à l'intérieur ou protégés par des filets pour empêcher le contact avec des oiseaux sauvages infectés. Au-delà de ce nombre, les volailles doivent être mises à l'abri. Quand un foyer d'infection est détecté, tous les animaux doivent être tués. 

 

Des zones réglementées en Picardie maritime

Dans la Somme, «pour éviter tout risque de diffusion du virus à d'autres élevages», le préfet de la Somme, Rollon Mouchel-Blaisot a arrêté deux zones réglementées de protection (ZP) et de surveillance (ZS) dans un rayon de 3 et 10 km* autour de l'établissement contaminé. Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d'oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques. En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogation accordée par la direction départementale de la protection des populations (DDPP). «De même, la surveillance des élevages présents au sein des zones réglementées est renforcée par la réalisation de contrôles réguliers des volailles», précise la préfecture. Dans l’élevage concerné, la DDPP a mené une opération d'abattage des 26 400 dindes. «Les services de l'État sont mobilisés aux côtés de l'éleveur, qui sera indemnisé face aux pertes subies», assure la préfecture.

 

Se régaler sans risque 

Pas de raison de ne pas profiter d’un bon foie gras en cette fin d’année cependant. La consommation de viande, de foie gras et d'œufs - et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volaille - ne présente aucun risque pour l'Homme. Selon le Cifog (Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras), la production reste cependant 33 % inférieure à son niveau de 2020.

 

*Les communes concernées dans le rayon de 3 km sont: Lamotte-Buleux, Nouvion, Noyelles-sur-Mer, Sailly-Flibeaucourt et Le Titre. Les communes concernées par la zone de 10 km, outre les cinq communes citées précédemment, sont : Abbeville, Bernay-en-Ponthieu, Boismont, Buigny-Saint-Maclou, Cahon, Cambron, Canchy, Caours, Crécy-en-Ponthieu, Domvast, Drucat, Favières, Forest-l’Abbaye, Forest-Montiers, Grand-Laviers, Hautvillers-Ouville, Machiel, Machy, Millencourt-en-Ponthieu, Neuilly-l’Hôpital, Ponthoile, Port-le-Grand, Saigneville et Saint-Valéry-sur-Somme. 

 

Toute mortalité d'oiseaux sauvages dans cette zone, sans cause évidente, doit être signalée à : la Fédération des chasseurs de la Somme (03 22 82 90 90), ou à l'Office français de la biodiversité (03 22 24 51 63)

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde