Aller au contenu principal

La récolte de blé russe amoindrie par un temps chaud et sec

La production 2019 de blé russe a été nettement revue à la baisse, le 11 juillet, par le ministère américain de l'Agriculture (USDA). Cette révision de -3,8 Mt (à 74,2 Mt) est due aux «températures extrêmement élevées et aux précipitations en-dessous de la moyenne» en Russie au mois de juin, lors du remplissage des grains, explique le rapport mensuel. Le ministère souligne toutefois qu'à ce niveau, la production russe demeurerait la deuxième plus importante de l'histoire du pays. Le rapport a également dégradé les productions européenne et ukrainienne, là encore à cause de la vague de chaleur de juin, qui devrait «réduire les rendements, même si la production des deux zones demeure largement supérieure à celle de l'an dernier». L'UE produirait en effet 151,3 Mt (soit 14 Mt de plus que l'an passé) et l'Ukraine 29 Mt (contre 25 l'année dernière). La production mondiale est donc revue à la baisse de 9,4 Mt, à 771,4 Mt. Les stocks sont eux revus à la baisse de près de 8 Mt. Ces chiffres ont influé sur Euronext, où la tonne de blé a pris 3,25 € sur l'échéance rapprochée de septembre, en clôture du marché le 11 juillet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde