Aller au contenu principal

Elevage
À la rencontre des fermes laitières bas carbone

Du 16 novembre au 15 décembre, six fermes laitières en Nord-Picardie-Ardennes ouvrent leurs portes pour partager leurs évolutions de pratique pour réduire leur impact environnemental. Rencontre en avant première à l’EARL Ferme de Champel, chez Dominique et Caroline Graftiaux, dans les Ardennes.

Pourquoi avez-vous souhaité entrer dans la démarche Ferme laitière bas carbone ?
Notre exploitation est de type herbagère, de ce fait, l’environnement n’est pas un sujet récent. Mais la problématique environnementale, telle qu’elle est abordée aujourd’hui, est récente. Elle s’est accentuée ces dernières années avec l’évolution des normes réglementaires et de la pression sociétale. Nous avons souhaité connaître l’impact environnemental de notre exploitation et de nos pratiques dans le but d’identifier des pistes d’amélioration.

Quels leviers ont été identifiés ?
Les leviers identifiés, suite au diagnostic et après échange avec nos conseillers techniques du Pôle élevage Ardennes, ont été la mise en place de luzerne fourragère, l’installation d’un Dac (distributeur automatique de concentré) et le remplacement dans la ration du tourteau de soja par du tourteau de colza. On ne s’attendait pas à ce que l’impact environnemental du soja soit aussi conséquent.

En quoi ces leviers correspondent-ils à vos objectifs ?
L’implantation de 2 ha de luzerne apporte une plus-value sur le stockage de carbone tout en répondant à notre recherche d’autonomie fourragère. Dans le même esprit, l’installation d’un Dac nous permet de maîtriser la quantité de concentrés aux vaches laitières, tout en permettant une amélioration de nos conditions de travail. L’objectif est d’optimiser au maximum l’apport des concentrés.

Y a-t-il eu une limite à ces changements ?
Même si d’un point de vue environnemental le tourteau de colza améliore l’impact carbone de l’alimentation, sur notre troupeau, nous avons constaté une baisse de productivité et une perte de régularité de la production (litrage et taux) indispensable à notre atelier de transformation. Nous avons donc fait le choix de revenir au tourteau de soja. Comme nous l’ont expliqué nos conseillers techniques, il faut noter que ces impacts concernent notre exploitation. D’autres ayant opéré ce choix ont eu des retombées positives. D’autres facteurs sont peut-être à prendre en compte, comme la qualité des fourrages de l’année qui a pu accentuer notre baisse de productivité.

Informations pratiques

Les fermes Bas carbone qui ouvrent leurs portes : 
• Gaec Mallet, 1 050 rue du Calvaire, 62137 Coulogne, le 16 novembre
• Geoffrey Billaut, 2 rue de Blairville, 62173 Ficheux, le 17 novembre
• EARL La Ferme de Champel, route de Saint-Walfroy, 08370 Margut, le 18 novembre 
• Gaec de la Goëlle, 1 325 rue de la Goëlle, 59550 Prisches, le 19 novembre
• EARL du Bois de Sains, 19 rue de Faucouzy, 02120 Richaumont, le 6 décembre
• Gaec Barbier Saison, rue des Frênes, 62134 Heuchin, le 15 décembre
À chaque fois, rendez-vous à 13h30 : accueil et présentation du projet Lait bas carbone Nord Picardie Ardennes.
 
Circuit de quatre ateliers tournants : 
• Témoignage de l’éleveur sur ses pratiques 
• Carbone et élevage
• Leviers de réduction
• Démarche Lait bas carbone et accompagnement 
Pour en savoir plus sur les pratiques des éleveurs, les gaz à effet de serre, le projet régional Lait bas carbone ou les crédits carbone, retrouvez-nous du 16 novembre au 15 décembre
Pour plus d’information : elisabeth.castellan@idele.fr ou 06 98 29 12 61 

 

En chiffres

Fiche d’identité de l’exploitation
3 UMO dont 1 salarié
105 ha
82 ha en prairies permanentes
50 VL Prim’Hosltein
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour être applicable dès le printemps 2022, l’arrêté cadre de gestion de l’eau devra faire l’objet d’une consultation publique dans les prochaines semaines.
Irrigation : la Dreal demande des restrictions drastiques dès 2022
La Dreal des Hauts-de-France veut utiliser une «harmonisation» pour faire passer des restrictions drastiques des volumes d’eau…
Payés pour réduire leurs volumes de lait bio
Face à la crise du lait bio, la coopérative Sodiaal a annoncé fin décembre à ses adhérents…
mobilisation
Menacée par des riverains récalcitrants, une ferme de l’Oise fait appel pour être respectée
Environ 200 agriculteurs se sont mobilisés le 30 décembre pour soutenir un de leurs collègues en conflit avec un collectif de…
Ynsect et Pompili
Ÿnsect au petit-déjeuner de ministres européens
La ministre française de la Transition écologique invite ses homologues européens à découvrir le chantier quasi-achevé de l’usine…
SIA
SIA 2022 : « Mon souhait est de le maintenir », déclare Julien Denormandie
Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, ne s’est pas franchement prononcé ce mardi 4 janvier sur la tenue de la 58
Un loup dans la Somme
Plusieurs brebis ont été attaquées dans la nuit du 20 au 21 janvier, à Lafresguimont-Saint-Martin, à l'ouest de la Somme. L'…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde