Aller au contenu principal

Elevage
À la rencontre des fermes laitières bas carbone

Du 16 novembre au 15 décembre, six fermes laitières en Nord-Picardie-Ardennes ouvrent leurs portes pour partager leurs évolutions de pratique pour réduire leur impact environnemental. Rencontre en avant première à l’EARL Ferme de Champel, chez Dominique et Caroline Graftiaux, dans les Ardennes.

Pourquoi avez-vous souhaité entrer dans la démarche Ferme laitière bas carbone ?
Notre exploitation est de type herbagère, de ce fait, l’environnement n’est pas un sujet récent. Mais la problématique environnementale, telle qu’elle est abordée aujourd’hui, est récente. Elle s’est accentuée ces dernières années avec l’évolution des normes réglementaires et de la pression sociétale. Nous avons souhaité connaître l’impact environnemental de notre exploitation et de nos pratiques dans le but d’identifier des pistes d’amélioration.

Quels leviers ont été identifiés ?
Les leviers identifiés, suite au diagnostic et après échange avec nos conseillers techniques du Pôle élevage Ardennes, ont été la mise en place de luzerne fourragère, l’installation d’un Dac (distributeur automatique de concentré) et le remplacement dans la ration du tourteau de soja par du tourteau de colza. On ne s’attendait pas à ce que l’impact environnemental du soja soit aussi conséquent.

En quoi ces leviers correspondent-ils à vos objectifs ?
L’implantation de 2 ha de luzerne apporte une plus-value sur le stockage de carbone tout en répondant à notre recherche d’autonomie fourragère. Dans le même esprit, l’installation d’un Dac nous permet de maîtriser la quantité de concentrés aux vaches laitières, tout en permettant une amélioration de nos conditions de travail. L’objectif est d’optimiser au maximum l’apport des concentrés.

Y a-t-il eu une limite à ces changements ?
Même si d’un point de vue environnemental le tourteau de colza améliore l’impact carbone de l’alimentation, sur notre troupeau, nous avons constaté une baisse de productivité et une perte de régularité de la production (litrage et taux) indispensable à notre atelier de transformation. Nous avons donc fait le choix de revenir au tourteau de soja. Comme nous l’ont expliqué nos conseillers techniques, il faut noter que ces impacts concernent notre exploitation. D’autres ayant opéré ce choix ont eu des retombées positives. D’autres facteurs sont peut-être à prendre en compte, comme la qualité des fourrages de l’année qui a pu accentuer notre baisse de productivité.

Informations pratiques

Les fermes Bas carbone qui ouvrent leurs portes : 
• Gaec Mallet, 1 050 rue du Calvaire, 62137 Coulogne, le 16 novembre
• Geoffrey Billaut, 2 rue de Blairville, 62173 Ficheux, le 17 novembre
• EARL La Ferme de Champel, route de Saint-Walfroy, 08370 Margut, le 18 novembre 
• Gaec de la Goëlle, 1 325 rue de la Goëlle, 59550 Prisches, le 19 novembre
• EARL du Bois de Sains, 19 rue de Faucouzy, 02120 Richaumont, le 6 décembre
• Gaec Barbier Saison, rue des Frênes, 62134 Heuchin, le 15 décembre
À chaque fois, rendez-vous à 13h30 : accueil et présentation du projet Lait bas carbone Nord Picardie Ardennes.
 
Circuit de quatre ateliers tournants : 
• Témoignage de l’éleveur sur ses pratiques 
• Carbone et élevage
• Leviers de réduction
• Démarche Lait bas carbone et accompagnement 
Pour en savoir plus sur les pratiques des éleveurs, les gaz à effet de serre, le projet régional Lait bas carbone ou les crédits carbone, retrouvez-nous du 16 novembre au 15 décembre
Pour plus d’information : elisabeth.castellan@idele.fr ou 06 98 29 12 61 

 

En chiffres

Fiche d’identité de l’exploitation
3 UMO dont 1 salarié
105 ha
82 ha en prairies permanentes
50 VL Prim’Hosltein
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde